Athlétisme : PML défend son titre européen

Athlétisme : PML défend son titre européen

0
PARTAGER
Pascal Martinot-Lagarde, défendra son titre européen sur 60 m haies.

Champion d’Europe en titre sur 60 m haies, Pascal Martinot-Lagarde est la meilleure chance de médaille parmi les trois athlètes essonniens engagés ce week-end à Belgrade (Serbie).

Depuis 2012 et sa 3e place aux mondiaux en salle d’Istanbul (Turquie), Pascal Martinot-Lagarde est toujours reparti médaillé d’un grand championnat indoor (*). Le hurdler de l’ES Montgeron compte bien en faire de même cette année lors des championnats d’Europe, qui ont débuté ce vendredi. Sacré en 2015, il aura toutefois fort à faire pour conserver son titre. « Il faudra descendre sous les 7″50 pour être champion d’Europe  », prévient son entraîneur Benjamin Crouzet. Or PML n’a pour l’instant réalisé que 7″51. C’était le 8 février dernier au meeting de Paris. Une performance qui le place au troisième rang européen derrière le Britannique Andy Pozzi (7″43) et l’Espagnol d’origine cubaine Orlando Ortega (7″48). Mais le niveau du 60 m haies continental est tel qu’il devra batailler pour atteindre la finale prévue vendredi (20h10) après avoir disputé les séries en milieu de journée (13h20) et les demi-finales l’après-midi (16h45). Epargné par les blessures cet hiver malgré un gros travail de musculation effectué depuis septembre, Pascal Martinot-Lagarde connaît toutefois des soucis de mise en action comme à Paris et Bordeaux où il a réalisé deux mauvais départs, ce qui ne l’a pas empêché d’être champion de France. « Pascal devra soigner son départ pour se donner une chance d’être à nouveau champion d’Europe », assure son coach. Réponse ce vendredi soir (20h10) où PML disputera la finale après s’être baladé en séries (7″61). Il sera accompagné de deux autres Français, Aurel Manga (7″56) et Garfield Darien (7″65), requalifié au temps. Le meilleur temps a été réalisé par Andrew Pozzi (7″52).
Deux autres athlètes essonniens sont engagés ce week-end à Belgrade : Yoann Decimus (Athlé 91) sur 400 m et sa camarade de club, Floriane Gnafoua sur 60 m. Forfait pour les France en raison d’une petite gêne aux adducteurs, le premier fait son retour en équipe de France, après trois ans d’absence. Son objectif : se hisser en finale. Malheureusement, il a échoué en demi-finales (8e de sa course en 47″87), vendredi soir, après avoir été repêché en séries (47″25). Le seconde fait son entrée en lice samedi matin avec l’objectif d’atteindre la finale.

Aymeric Fourel

LAISSER UNE RÉPONSE