Football : Fin de série pour Viry

Football : Fin de série pour Viry

0
PARTAGER
Hakeem Achour et les Castelvirois ont manqué l'occasion de quitter la zone rouge. ©B.U.

Un cruel manque d’efficacité a été fatal aux Castelvirois, mercredi soir contre l’ACBB (0-2). Les Canaris, qui espéraient faire un pas vers le maintien en cas de résultat positif, sont donc toujours relégables.

 Les Canaris n’avaient qu’un objectif en tête hier soir au moment de pénétrer sur la pelouse du stade Henri-Longuet à l’occasion d’un match en retard de la 17e journée de CFA. A savoir poursuivre contre Boulogne-Billancourt une impressionnante série de huit matches sans défaite (4V, 4N) et abandonner du même coup leur place de relégable dans la poule B. Un défi de taille contre des Boulonnais toujours concernés par la lutte pour la montée en National.

Epaisse doudoune noire sur le dos et la tête recouverte d’un bonnet malgré des conditions climatiques printanières, Walid Aïchour trépigne devant son banc de touche. L’entraîneur essonnien vit intensément le match et sursaute au moindre mouvement offensif de son équipe, comme sur cette frappe de Touré que Baqué claque en corner (13e) ou sur cette tentative lointaine d’Achour à la sortie d’un joli numéro de soliste (19e). L’ACBB n’est pas passé loin de la correctionnelle, mais les Alto-Séquanais, bien que bousculés, savent eux aussi porter le danger devant la cage adverse. Et si Diyangi, esseulé au second poteau, manque complètement sa tête (14e), Baradji se montre le plus prompt pour reprendre un ballon mollement repoussé par Benhamou dans sa surface de but (0-1, 27e). Sans être totalement imméritée, l’ouverture du score de l’ACBB ne reflète que très partiellement la physionomie de la première période, car Touré (34e) puis Basse (44e) se procurent de très nettes occasions d’égaliser avant que monsieur Janin ne siffle la pause.

Le break de quinze minutes ne brise pas l’élan castelvirois et les partenaires de Mohamed Diakhaté continuent de faire le forcing. Centres et corners se succèdent sans toutefois mettre l’arrière-garde de l’ACBB hors de position. Les minutes défilent et Walid Aïchour décide de passer de 3-5-2 en 4-3-3. Exit le défenseur Sébastien Lours, remplacé par l’attaquant de pointe Baba Sylla (74e). Les Boulonnais profitent immédiatement des nouveaux espaces pour doubler la mise. Chalali dépose Miatoudila et pique son ballon au-dessus de Benhamou (0-2, 75e). « Nous maîtrisons les débats que ce soit sur l’ouverture du score ou sur le second but de l’ACBB. Le nul aurait été plus logique mais on se fait punir sur deux contres, peste Walid Aïchour. J’ai trouvé les joueurs moins concentrés que lors de nos dernières sorties. » Le score est sévère pour Viry, qui s’incline pour la première fois depuis le 14 janvier et un déplacement à Lens (1-2). Les Canaris restent donc relégables. Mais pas le temps de cogiter, Dieppe est attendu dès samedi (18h) pour un choc de bas de tableau. Et cette fois pas de doit à l’erreur pour Viry-Chatillon, le maintien passe obligatoirement par un succès contre un concurrent direct. « On ne va pas lâcher maintenant », promet le capitaine Mohamed Diakhaté.

Michaël Cesaratto

Viry-Chatillon – Boulogne-Billancourt : 0-2 (0-1). Arbitre : M. Janin.

Buts : Baradji (27e), Chalali (75e).

Avertissements : Baldé (47e), Miatoudila (60e) à Viry ; Diyangi (65e) à Boulogne.

Viry-Chatillon : Benhamou – Ben Brahim, Diakhaté (cap.), Beto (Miatoudila, 46e), Lours (Sylla, 74e), Basse – Dembélé, Roca, Achour (Lourdelet, 86e) – Baldé, Touré. Entr. : Aïchour.

Boulogne-Billancourt : Baqué – Mendy, Delgado, Paupin – Vaugeois (cap.), Zambi-Kié (Ode, 59e), Alledji, Diyangi, Partouche (N’Dinou-Tchoumi, 46e) – Baradji (Boukhezer, 66e), Chalali. Entr. : Benarib.

LAISSER UNE RÉPONSE