Judo : les Essonniens encore en force au Paris Grand Slam

Judo : les Essonniens encore en force au Paris Grand Slam

0
PARTAGER
Alexandre Iddir (FLAM 91) tentera de décrocher un nouveau podium à Paris après ses deux médailles d'argent en 2015 et 2016. ©A.A.

Quatorze judokas essonniens seront engagés sur les tatamis de l’AccorHotels Arena, ce week-end à l’occasion du Paris Grand Slam. Tour d’horizon.

Six mois après les Jeux olympiques de Rio, le Paris Grand Slam est le premier grand rendez-vous international de la saison pour les judokas français et étrangers. « Cette édition sera très relevée avec la présence des Japonais et des Coréens notamment », promet Baptiste Leroy, le directeur sportif de la Force Longjumeau Alliance Massy 91, qui était le club essonnien le mieux représenté jusqu’au forfait de Kilian Le Blouch (-66 kg) mercredi dernier. Le 8e de finaliste des derniers JO a été victime d’une subluxation de l’épaule droite en demi-finale de l’open du Portugal samedi dernier. Opéré ce vendredi, il ne pourra briguer une sélection pour les prochains championnats d’Europe. 

Ce forfait profite à David Larose (-66 kg), réserviste alors qu’il avait pris la 2e place aux derniers championnats de France 1re division. Ce dernier n’avait plus participé au rendez-vous parisien depuis octobre 2015. « Un tournoi qui me tient particulièrement à cœur, car j’y ai décroché quatre médailles dont deux victoires (2012 et 2013) », s’enthousiasme le judoka de Sainte-Geneviève Sports, qui comptera donc sept engagés. Deux féminines, Amélie Guihur (-52 kg) et Cloé Yvin (-63 kg), et cinq hommes. Outre David Larose, on retrouvera samedi Mathieu Little Lebreton (-73 kg), pour sa première participation au Grand Slam de Paris, comme Cédric Olivar (-100 kg), qui combattra dimanche avec les vieux briscards Ludovic Gobert (-90 kg) et Jean-Sébastien Bonvoisin (+100 kg).

La FLAM s’appuiera sur la jeune (18 ans) Coraline Marcus Tabellion (-52 kg) et la non moins jeune (20 ans) Marie-Eve Gahié (-70 kg) qu’on espère voir confirmer son début de saison tonitruant (championne d’Europe junior, vainqueur du Grand Slam d’Abou Dabi, championne de France 1re division).« Pour moi, c’est la mieux placée du club pour aller chercher une médaille, estime le coach de la FLAM. Elle travaille beaucoup à l’entraînement depuis trois semaines. »

Si Kilian Le Blouch est absent, ses compères des Jeux, Walide Khyar (-60 kg) et Alexandre Iddir (-90 kg), respectivement 3e et 2e l’an dernier à Paris, seront présents mais un nouveau podium semble plus aléatoire pour les deux flamistes. « Ils ont eu du mal à se relancer depuis les Jeux, confie Baptiste Leroy. Ils ont aussi pris du retard dans leur préparation. » Loïc Korval, qui est monté en moins de 73 kg où il est s’est déjà offert une deuxième place aux France, veut montrer aux sélectionneurs qu’ils peuvent toujours compter lui. Enfin, le sixième larron de la FLAM 91 se nomme Clément Delvert (-100 kg) qui sort d’une 3e place au Portugal.

Des jeunes à suivre

Ce Paris Grand Slam marque le début d’une nouvelle olympiade et l’arrivée de jeunes judokas, bien décidés à faire partie du voyage à Tokyo en 2020. « Des moins de 60 au moins de 90 kg, il n’y a pas de leader incontestable, estime Celso Martins, le manager de Sainte-Geneviève Sports. Les deux blocs de compétition qui arrivent (Portugal-Paris et Düsseldorf-Rome) sont très importants dans la course aux sélections. Mes gars ont les cartes en main pour pouvoir se placer. » L’entraîneur génovéfain espère notamment que ses jeunes loups, Mathieu Little-Lebreton et Cédric Olivar, sauront se mettre en évidence. Après une traversée du désert, le premier (23 ans) s’est relancé à l’automne en se hissant en finale des championnats de France après avoir battu les internationaux Pierre Duprat et Guillaume Chaine avant de confirmer lors de la Coupe d’Europe où il a tenu la dragée haute à des cadors européens. Quant à Olivar (21 ans), son arrivée à Sainte-Geneviève l’an dernier l’a reboosté. Troisième aux France, l’ancien champion de France junior dispute son premier tournoi de Paris comme Nicolas Chilard (19 ans, JC Chilly-Mazarin/Morangis) qui a une belle carte à jouer en moins de 81 kg, une catégorie sans leader avec les départs de Schmitt et Pietri.

Aymeric Fourel

 • FLAM 91 : Coraline Marcus Tabellion (-52 kg), Walide Khyar (-60 kg), Marie-Eve Gahié (-70 kg), Loïc Korval (-73 kg), Alexandre Iddir (-90kg), Clément Delvert (-100 kg).

• Sainte-Geneviève Sports : Amélie Guihur (-52 kg), Cloé Yvin (-63 kg), David Larose (-66 kg), Mathieu Little Lebreton (-73 kg), Ludovic Gobert (-90 kg), Cédric Olivar (-100 kg), Jean-Sébastien Bonvoisin (+100 kg).

• JC Chilly-Mazarin/Morangis : Nicolas Chilard (-81 kg).

LAISSER UNE RÉPONSE