Linas : un drone pour tenter d’endiguer la délinquance

Linas : un drone pour tenter d’endiguer la délinquance

0
PARTAGER
Photo d'illustration.

Les services municipaux de Linas testent actuellement un drone dans les rues de la ville. Objectif : plus de sécurité.

« Nous avons fait savoir que nous avions acheté un drone, cela peut en décourager certains. » Le maire de Linas, François Pelletant, ne parle pour l’instant que d’une phase « d’expérimentation avec des résultats probants ». Mais, dans les mois qui viennent, le petit objet volant identifié, équipé d’une caméra, pourrait s’installer durablement dans le ciel de la commune.

Déjà, il a été utilisé lors de plusieurs patrouilles afin de surveiller les habitations des propriétaires qui le désiraient. Les images saisies ont ainsi été enregistrées, « cela a un caractère préventif », précise l’édile.

Quant à l’utilisation par la police municipale de ce type d’appareil, François Pelletant veut rester prudent. « Je le répète, mais nous n’en sommes encore qu’à une phase d’expérimentation, il va falloir des améliorations pour que la police puisse l’utiliser. Mais il pourra, par exemple, servir à la surveillance de pavillons. » Aussi, et dans un tout autre domaine, le drone a permis récemment l’inspection de la toiture de l’église, qui est actuellement en pleine rénovation, ou encore la prise de photos pour le magazine municipal.

Un drone plus sophistiqué

Si le drone utilisé actuellement n’est qu’un modèle intermédiaire (600 euros), la mairie pense à investir dans un engin plus sophistiqué dans les prochains mois. Le modèle définitif devra être piloté par un individu détenteur d’une licence. Le maire avoue de son côté se heurter à des questions réglementaires même si « certaines obligations sont en train de disparaître », admet-t-il.

LAISSER UNE RÉPONSE