Le moulin de Claude François a accueilli l’animateur Jérôme Anthony

Le moulin de Claude François a accueilli l’animateur Jérôme Anthony

0
PARTAGER
Marie-Claude et Pascal Lescure (au centre) ont repris le moulin de Claude François.

L’animateur de l’émission « Un trésor dans votre maison », diffusée sur M6, était présent dans l’ancien Moulin de Dannemois le jeudi 9 février. Jérôme Anthony a en effet participé à l’émission littéraire « L’Essonne en auteurs », réalisée par l’association Une ville, des livres, pour présenter son ouvrage « Maritie et Gilbert Carpentier, L’âge d’or des Variétés ».

Installés sur le canapé en peau de vache avec un téléphone à cadran, deux passionnés s’amusent à interpréter Le téléphone pleure. Jérôme Anthony, animateur de l’émission « Un trésor dans votre maison », et Emmanuel Couly, président de l’association « Une ville, des livres », ont suivi les traces de Claude François lors d’un tournage dans le moulin de Dannemois. En effet, jeudi 9 février, Jérôme Anthony est venu participer à l’émission littéraire « L’Essonne en auteurs », réalisée par l’association évryenne, pour présenter son livre « Maritie et Gilbert Carpentier, L’âge d’or des Variétés« .

Co-écrit avec Philippe Thuillier, cet ouvrage est un hommage aux émissions du couple de producteurs : le Sacha show, puis Les grands enfants et Numéro un. Sept ans de télévision qui ont marqué plusieurs générations. « C’était le rendez-vous incontournable du samedi soir. Il faut dire que nous n’avions pas trop le choix, car peu de chaînes existaient à l’époque, mais les émissions offraient du bonheur aux téléspectateurs. Avant, la télévision réunissait les gens. Toute la famille se retrouvait derrière l’écran », explique Jérôme Anthony.

Jérôme Anthony et Emmanuel Couly réinterprètent « Le téléphone pleure ».

Un décor incroyable, figé dans les années 70

Cette rencontre était l’occasion pour les deux hommes de découvrir la demeure de Claude François et le décor tant observé à la télévision. « La première fois que je suis venu, il y avait beaucoup de monde. J’avais la sensation d’être au musée. Mais, aujourd’hui, je me sens chez moi. Je me rends compte que je connais chaque détail par cœur à force d’avoir scruté les photos des magazines pendant mon enfance », confie Jérôme Anthony, nostal-
gique.

Il faut dire que la famille Lescure, qui a repris le moulin en 1998, a eu à cœur de tout reproduire à l’identique. « Nous avons investi beauccoup de temps et d’argent mais nous sommes passionnés. Les fils de Claude François nous ont même prêté les fauteuils Knoll », explique Marie-Claude, rebaptisée Coco. Un ensemble qui a attiré l’attention de Jérôme Anthony. Habitué à dénicher des trésors dans ses émissions, il a succombé au charme de cette perle rare.

 

L’association Une ville, des livres réalise une émission littéraire tous les mois.

LAISSER UNE RÉPONSE