Longpont : une femme en mort cérébrale après avoir été touchée par...

Longpont : une femme en mort cérébrale après avoir été touchée par un tir d’arme à feu

0
PARTAGER

Vendredi 13 mai, les policiers ont interpellé l’auteur du coup de feu, l’ex-conjoint de la victime, une mère de famille âgée de 39 ans, alors qu’il était sur le point de mettre fin à ses jours.

Une mère de famille a été déclarée en mort cérébrale, samedi 14 mai, après avoir été hospitalisée en urgence vendredi 14 mai. Elle avait été touchée par un tir d’arme à feu en pleine tête un peu plus tôt dans le journée.

Ce serait un différend avec son ex-conjoint qui aurait conduit à ce dramatique dénouement.

Vendredi 13 mai, les forces de l’ordre sont appelées en urgence par un homme. Il trouve chez sa compagne à Longpont et l’ex-compagnon de celle-ci les menaces avec deux armes de poing de type manurhin. Il tire une fois sans faire de blessé avant de prendre la fuite.

Un peu plus tard le policier signale à nouveau la présence de l’ex-conjoint en bas de l’immeuble. Plusieurs patrouilles de policiers se déplacent et découvrent dans le parking sous-terrain, la compagne du policier sur le siège passager d’une voiture, gravement blessée à la tête d’une blessure par balle. Elle est rapidement transportée au centre hospitalier de la Pitié Salpêtrière.

Un important dispositif est alors mis en place pour retrouver l’homme auteur du coup de feu. A son domicile, ils trouvent ses deux enfants âgés de 10 et 17 ans. Leur père est introuvable et les recherches s’étendent au delà. Finalement, le véhicule de l’homme est retrouvé chemin des Pâtures à Brétigny-sur-Orge et à l’issue d’une battue, les policiers le découvrent l’arme sur la tempe. Maîtrisé, il a été placé en garde à vue.

LAISSER UNE RÉPONSE