A Grigny, une dizaine d’acteurs publics réunie pour lutter ensemble contre la...

A Grigny, une dizaine d’acteurs publics réunie pour lutter ensemble contre la pauvreté

1
PARTAGER
Réunir autant d'acteurs contre la pauvreté est une première pour la municipalité.

Après la mise en place d’une batterie de mesures pour lutter contre la pauvreté, la mairie de Grigny est à l’initiative de la signature d’une stratégie collective territoriale qui a pour objectif d’inverser la courbe de paupérisation.

Il y avait du monde sur la scène du centre culturel Sidney-Bechet, jeudi 27 janvier à Grigny. La région Ile-de-France, Pôle Emploi, la CAF de l’Essonne, la Caisse primaire d’assurance maladie départementale, l’agglomération Grand Paris Sud, le Conseil départemental, la préfecture, l’Agence régionale de santé et l’Education nationale, tous ont pris part à la signature du plan local de lutte contre la pauvreté, lancé par la municipalité de Grigny.

Le dispositif fait écho à la stratégie de lutte nationale, initiée en 2018. Pour cette stratégie territoriale, l’Etat et la Ville ont travaillé de concert depuis début 2021. L’objectif : « Rassembler les acteurs institutionnels au premier plan de la lutte contre la pauvreté à Grigny […] pour plus d’efficacité, au plus près du terrain, en croisant les actions de chacun« , détaille l’hôtel de ville. Alors qu’actuellement 45 % des Grignois sont en situation de pauvreté, la Ville espère « inverser à moyen terme la tendance de la paupérisation massive« .

Réduire les délais de réponse des renouvellements des titres de séjour

Une première feuille de route a été établie, voici quelques mesures. Aux côtés de la mairie, la CAF aura notamment la mission d’augmenter le nombre de places dans les accueils collectifs ou le multi-accueil. Elle s’engage aussi, aux côtés du Conseil départemental, à créer une procédure concernant les impayés des bailleurs pour une prise en charge anticipée. La préfecture devra, elle, redoubler d’efforts pour réduire les délais de réponse des renouvellements des titres de séjour. L’agglomération et Pôle Emploi se pencheront sur un plan d’actions renforcé pour l’accès à l’emploi. Autant de mesures qui devraient permettre aux Grignois de sortir la tête de l’eau.

1 commentaire

Comments are closed.