Essonne : portrait de Madlyn, une grande accordéoniste de 13 ans

Essonne : portrait de Madlyn, une grande accordéoniste de 13 ans

0
PARTAGER
Madlyn pratique l'accordéon depuis l'âge de 3 ans et demi.

La vie de la jeune Saint-Chéronnaise est rythmée par ses cours au collège, les camps de scouts, les amis et la famille, les enseignements d’accordéon, les concours musicaux et les concerts.

A seulement 13 ans, Madlyn fait partie des jeunes talents les plus connus dans le monde de l’accordéon. Elle participe à des émissions télévisées depuis ses 6 ans, elle a fait à plusieurs reprises la Une de magazines spécialisés comme « Accordéon&Accordéonistes » et sa photo est publiée en couverture du livre des meilleurs accordéonistes en 2019.

Ses professeurs du Centre national et international de musique et d’accordéon (Cnima) Jacques Mornet le confirment : « Madlyn mérite d’être encouragée, elle a un potentiel hors-norme, un talent fou… », souligne la directrice de l’école Nathalie Boucheix.
Depuis ses 3 ans et demi, ses doigts pianotent sur un accordéon.

Dix ans plus tard, le public et les jurys découvrent une jeune fille avec l’oreille absolue et une mémoire musicale incroyable. Son regard est concentré, ses doigts défilent avec aisance et ses interprétations sont sincères. « Avec la musique, j’aime transmettre des émotions comme la joie, l’amour, j’aime jouer pour un public », confie-t-elle de sa voix délicate.

La musique avant tout

Avec son père, compositeur et claviériste, elle a vite baigné la musique. Elle le suivait parfois lors des représentations avec son orchestre. La Saint-Chéronnaise a débuté sur un accordéon jouet. Volontaire pour progresser, elle a reçu son premier vrai accordéon Bonifassi adapté à sa taille d’enfant à l’âge de 4 ans.

La jeune artiste a intégré le Cnima Jacques-Mornet dans le Puy-de-Dôme. Elle suit un cours particulier en visio tous les quinze jours et des stages sur place en période de vacances scolaires. Elle  fait aussi partie de l’orchestre d’enfants Les Petites Mains Symphoniques. Avec cet ensemble, elle joue pour des émissions télévisées, dans des lieux historiques tel le Panthéon et lors de festivals de musique comme en Corse aux dernières vacances de la Toussaint.

Seule sur scène, elle a obtenu de nombreux prix comme celui du Jeune Espoir au concours international de musique et d’art dramatique Léopold-Bellan en 2020, puis en 2021. Le jury a noté : « Spontanéité infantile, sincérité, manière de jouer avenante, avec une interprétation impeccable de Bach. » En septembre dernier elle remporte deux 1er Prix au concours international de Mons, en Belgique, qui lui ouvre la possibilité de se présenter à 14 ans au Bachelor puis Master en musique.

Entourée par les plus grands noms de l’accordéon

Sa mère, décédée d’une longue maladie alors qu’elle avait 4 ans, serait fière de son parcours. « Madlyn joue aussi bien du classique que de la variété, elle est pleine d’avenir », sourit son père Philippe Dugué.

A présent, elle possède un nouvel accordéon Bonifassi, plus grand, qui lui permet d’aborder de nombreux répertoires : classique, jazz, variété et contemporain.
Le Cnima la prépare aux concours d’entrée dans les hautes écoles de musique. Elle envisage différents métiers liés à son parcours hors-norme : professeur, concertiste, chef d’orchestre…

La jeune collégienne s’exerce tous les jours.

Pour Madlyn, le Cnima Jacques-Mornet est sa deuxième maison. « On l’a connu bébé avec ses parents, on l’a vu grandir et progresser depuis dix ans », indique Jacques Mornet, fondateur du centre. L’établissement réputé dans le monde a accumulé plus de 100 premiers prix dans les plus grands concours musicaux depuis 2005.

Cette année, Philippe Dugué a créé son Fan Club afin de permettre aux amis et soutiens de sa fille de la suivre et de participer financièrement à son évolution. Les adhérents ont accès à divers avantages comme des invitations aux concerts, des dédicaces ou des partitions.