Cheptainville : brouille sur le réseau téléphonique

Cheptainville : brouille sur le réseau téléphonique

1
PARTAGER
L'emplacement exact de la future antenne reste à définir.

Orange va installer une antenne relais en bordure du village. Ce qui n’est pas du goût du maire…

Un pylône de 22 mètres de haut, avec trois antennes de service, prochainement érigé par Orange sur une parcelle de la ferme de La Doudou : voilà ce qui agace Raymond Boussardon, maire. « On y est opposé, lance-t-il. Cela va dénaturer le paysage, c’est de la pollution visuelle. Orange dit que c’est d’intérêt public, c’est difficile pour nous de s’y opposer. Mais je leur réponds que c’est d’intérêt commercial. » L’élu salue le travail de La Doudou, mais « ne comprend pas » leur choix, « ce n’est pas dans leur intérêt. S’il y a vraiment un besoin pour cette antenne, j’ai d’autres propositions, notamment au niveau des réservoirs où SFR est présent. »

« Pour travailler, c’est compliqué »

« On ne capte pas ici, reprend Angélique Nowakowski, propriétaire de l’un des terrains sur lequel ce projet va voir le jour qui assure que la promesse de location a été signée, mais pas le contrat. Les clients se plaignent et, nous, pour travailler, c’est compliqué. En cas d’urgence, on ne peut contacter personne. Sans réseau, on ne peut pas développer l’entreprise. » La Doudou est lauréat du concours d’idées 2018 de Cœur d’Essonne Agglomération pour la création de gîtes ruraux atypiques. Angélique Nowakowski précise « que les poteaux électriques sur les terrains n’ont jamais posé de problème » en termes de nuisances pour les visiteurs ou les animaux. Joël Nowakowski, son père, renchérit que « le maire veut simplement récupérer le loyer et qu’Orange a dit dès le départ que le pylône pouvait être habillé ». En somme : peint en vert pour se fondre dans le paysage.

L’opérateur ne communique pas sur le montant du futur loyer versé à La Doudou et assure que « le projet initial avec le bailleur est actuellement en cours de révision sur un autre emplacement. Une déclaration préalable a été déposée en mairie. A ce jour, à la demande du maire, Orange essaie de redéfinir un nouvel emplacement avec le bailleur. »

Retrouvez cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 16 mai.

1 commentaire

  1. Je suis tout à fait en accord,avec monsieur le maire,nous voulons garder notre village comme il est ,les antennes ont le sais dérange certaine personne à cause des ondes,et nous n’avons pas besoin de dénaturer le paysage,j’espère que cette initiative échouera.

LAISSER UNE RÉPONSE