Essonne : une bière de Milly, tout simplement !

Essonne : une bière de Milly, tout simplement !

1
PARTAGER
Des bouteilles disponibles depuis une semaine.

Guillaume Lienhart et Catherine Bosc-Bierne, respectivement responsables de Aux vins de la halle et de l’Herbier de Milly, ont uni leur savoir-faire pour créer une bière, la Simple.

Le hasard du calendrier fait parfois bien les choses. Vendredi 2 août, c’est la Journée internationale de la bière. L’occasion pour tous les amoureux de ce breuvage d’en déguster un verre en terrasse, voire même d’en découvrir une nouvelle : la Simple. Et difficile de faire plus locale que cette bière, lancée fin juillet par Guillaume Lienhart, responsable de Aux vins de la halle, et Catherine Bosc-Bierne, figure de l’Herbier de Milly et sa célèbre menthe poivrée.

« Il est caviste, il a une sensibilité sur les alcools, alors je lui ai proposé de faire une bière à la menthe, commence Catherine Bosc-Bierne. J’avais déjà fait un essai pour lancer une bière avec une personne de Tousson, mais ça n’avait pas fonctionné, la bière n’était pas suffisamment parfumée à la menthe. J’avais donc toujours cette petite idée en tête… » Cette fois, le projet se réalise, grâce à un brasseur de Villiers-sous-Gretz (77). Catherine Bosc-Bierne est conquise par le résultat. « Elle est délicieuse, et pas très forte, poursuit-elle. Elle se boit facilement, simplement. On a d’abord le goût de la bière, puis la saveur de la menthe apporte ensuite de la fraîcheur en bouche. »

L’idée fermente depuis le mois d’avril dans leurs esprits.

Une bière « blanche, familiale »

Guillaume Lienhart revient sur cette idée qui fermente dans leur tête depuis le mois d’avril. « On est partis sur une blanche plutôt familiale, à 4,4% d’alcool, c’est léger, assure celui qui est installé depuis trois ans sur la place de la halle. Le houblon, aux notes d’agrumes, se marie bien avec la menthe. C’est le brasseur qui s’en est occupé, on avait la possibilité de faire des ajustements mais on n’a rien touché, l’infusion était bien faite. » Du local dans la bouteille, mais aussi dessus. « On a divisé le brassin en trois parties, entre le Parc (ndlr : Parc naturel régional du Gâtinais français), Catherine et moi, avec trois étiquettes différentes, reprend Guillaume Lienhart. J’ai choisi d’y mettre les Simples de Jean Cocteau, les plantes médicinales, avec l’orge, la menthe et le houblon. Avec en plus, une capsule verte, car Milly est une ville sportive. »

Les curieux ont déjà flairé la nouveauté. « Les gens sont déjà venus voir, ils veulent boire la bière de Milly, sourit-il. C’est une bière vraiment locale, ils ont l’air réceptifs, ils sont attachés à Milly. » La Simple est, pour le moment, uniquement disponible dans ces établissements. Avant de la retrouver en terrasse en 2020 ? « On verra l’année prochaine, on va déjà voir comment ça se passe ici avant de la vendre ailleurs », conclut Guillaume Lienhart.

Retrouvez cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 1er août.

1 commentaire

  1. Suite à votre article, étant grande amatrice de bière et vivant près de Milly, je me suis rendu aux vins de la halles afin d’attiser ma curiosité.
    Je n’ai pas été déçu ! Une bière à la saveur étonnante et très rafraîchissante. J’aurais aimé en avoir quelque unes pendant la canicule, ou au concert de Rammstein x)
    Petit plus : les dessins de l’étiquette sont inspirés de l’oeuvre réalisé par Jean Cocteau à la chapelle de Saint Blaise des Simples, et la bière est faite avec la fameuse menthe poivrée de Milly.
    Une très belle découverte !

LAISSER UNE RÉPONSE