Saint-Cyr-sous-Dourdan : elle milite pour des lunettes écologiques

Saint-Cyr-sous-Dourdan : elle milite pour des lunettes écologiques

1
PARTAGER
Carole Riehl, au centre, aux trophées de l'optique de Monaco.

Depuis 5 ans, Carole Riehl, ancienne opticienne, est devenue une influenceuse sur le marché des lunettes.

Et son influence est tournée vers un seul objectif, comment faire de la paire de lunettes à la fois indispensable et accessoire de mode un objet qui soit aussi respectueux de l’environnement. Pour elle, tout a commencé très simplement. « Je suis une opticienne et j’ai une fibre écolo. Je me suis alors posée la question « Existe-t-il des lunettes écolos ? » », se souvient-elle. Une question toute bête mais pourtant primordiale.

En cinq ans, elle est devenue une référence dans le monde de la lunetterie. Grâce à son travail de référencement, toute personne, professionnel ou particulier, peut trouver des lunettes en fonction de ses engagements personnels : que ce soit une démarche zéro plastique, zéro déchet, vegan, naturel, bilan carbone, made in France, etc. Carole rencontre les créateurs et explique leurs démarches et analyse la qualité du produit final. Bref, elle incite les porteurs de lunettes à devenir de vrais « consomm’acteurs ».

Accompagner les professionnels

Cette année, elle a décidé de franchir une étape. Elle a créé son entreprise pour accompagner les opticiens dans leurs démarches écologiques. Il s’agit bien sûr de les conseiller pour ce qui est des choix des produits à proposer à leur clientèle. Carole Riehl propose d’aller plus loin. « Etre écologique, cela rentre dans tous les aspects de l’activité. C’est le choix des montures, mais c’est aussi sur le nettoyage des lunettes pour lequel l’on trouve plusieurs procédés plus ou moins bon pour l’environnement », souligne-t-elle. Au-delà du cœur de métier de l’opticien, c’est également « réduire sa consommation d’électricité en jouant sur les lumières ou le chauffage », complète-t-elle.

Ce sera aussi la réduction de ses déchets. Elle se servira ici de son expérience personnelle avec sa famille. Ensemble, ils sont entrés dans une démarche de réduction des déchets et d’écofrugalité. Connus sur les réseaux sociaux sous le nom de Greener Family, ils veulent contribuer à l’action pour l’environnement avec toujours la bienveillance à l’esprit.

Retrouvez cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 8 août.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE