Brières-les-Scellés/Etampes : enquête publique sur l’extension de l’unité de méthanisation

Brières-les-Scellés/Etampes : enquête publique sur l’extension de l’unité de méthanisation

0
PARTAGER
L'une des cuves de l'entreprise Bionerval dans le parc SudEssor.

Un projet d’extension de l’installation de méthanisation et du plan d’épandage de l’entreprise Bionerval est en cours d’étude.

Alors que les citoyens se mobilisent contre les nuisances olfactives dans la commune et ses alentours, l’enquête publique pour le projet d’extension de Bionerval, souvent pointée du doigt pour les nuisances créées, est en cours. Celle-ci se déroule du lundi 12 novembre au vendredi 14 décembre.

Installée dans la zone d’activités du Parc SudEssor, l’entreprise est bien connue, particulièrement des Briolins qui ont le plus souffert des nuisances olfactives depuis l’inauguration de l’usine le 9 novembre 2012. « Le projet a été vendu comme sans odeur mais, dès qu’elle est arrivée en pleine charge, des nuisances importantes ont été ressenties », rappelle Michel Rouland, maire de Brières-les-Scellés. Aussi, le projet d’extension de l’unité inquiète. Concrètement, la capacité annuelle de déchets à traiter en méthanisation serait augmentée de 50 %, passant de 40 000 à 60 000 tonnes par an, sans changement de la capacité maximale journalière.

Un épandage du digestat à améliorer

La capacité de stockage de déchets réceptionnés passerait de 1 250 à 1 920 m3. Heureusement des améliorations ont été apportées au site. « Sur notre insistance, Bionerval a accepté de faire des travaux. Aujourd’hui, un sas de dépression a été mis en place pour décharger les camions, ce qui a permis de réduire de manière importante les nuisances », ajoute l’édile. Les dernières nuisances (…)

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 8 novembre.

LAISSER UNE RÉPONSE