Essonne : sur le pont d’Echarcon, l’on y grogne

Essonne : sur le pont d’Echarcon, l’on y grogne

0
PARTAGER
Entrer dans Echarcon via Mennecy est désormais impossible. Photo : Archives Le Républicain.

Gérard Rassier, maire, a fermé à la circulation la rue de la Montagne et les ponts de l’Essonne.

Ce devait être une fermeture pour travaux. Finalement, la situation perdure. Gérard Rassier, maire, a prolongé l’arrêté temporaire de circulation sur la rue de la Montagne et les ponts de l’Essonne qui mènent à Mennecy. Une fermeture « à compter du 5 octobre minuit et ce jusqu’à nouvel ordre ».

« Cela pourrit la vie de milliers de gens ! »

« Echarcon est chargé de véhicules, commence l’élu. Il n’y a pas que les véhicules légers qui passent, mais aussi les poids-lourds, qui ne suivent pas les indications. L’issue de délestage, c’est Echarcon ! J’ai donc fermé le pont, pour qu’un audit de sécurité soit fait. Je me suis inquiété de la surcharge de poids-lourds qui empruntent le pont. » Cet axe est pourtant interdit à leur circulation.

Durant l’été, Gérard Rassier a instauré un sens unique dans la rue de la Montagne. « Changer ce sens de circulation a empiré les choses, reprend-il. Les administrés n’en peuvent plus, il y a de nombreux klaxons, des échanges verbaux, des rixes. J’attends des retours de la part des services du Département et de la Préfecture. Au-delà du 22 octobre, si je vois que ça traîne, je serais obligé de rajouter du temps. Je ne veux pas être le maire qui a laissé les choses faire, au risque d’un accident grave. » Une analyse sans fondement pour Jacques Gombault, maire d’Ormoy (…)

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 11 octobre.

LAISSER UNE RÉPONSE