Handball : Massy veut confirmer à Ivry

Handball : Massy veut confirmer à Ivry

0
PARTAGER
Le gardien massicois Samir Bellachene sort d'une solide prestation contre Cesson/Rennes avec 18 arrêts. ©C.P.

Une semaine après avoir glané leur premier point à domicile contre Cesson/Rennes (21-21), les Massicois veulent continuer sur leur lancée ce mercredi (20h) à Ivry, un nouveau concurrent direct pour le maintien en Starligue. 

« On ne terminera pas fanny et je ne ferai pas le doublé ! (*) » C’est sur le ton de la plaisanterie que Tarik Hayatoune est revenu sur le premier point décroché par son équipe mercredi dernier au centre omnisports. « C’est important d’avoir pu débloquer le compteur après quatre journées, poursuit le coach du Massy Essonne Handball. La saison passée, Sélestat avait enchaîné huit ou neuf défaites d’affilée (ndlr : six exactement avant de décrocher le nul 28-28 à Saran lors de la 7e journée). Prendre un point, c’est très bien même si j’en aurais préféré deux, mais on aurait pu en avoir aucun. » En effet à deux minutes de la fin, les Massicois comptaient deux unités de retard sur Cesson avant que Junior Réault ne sauve son équipe. « Les gars ont fait preuve d’un bel état d’esprit et d’une grosse combattivité. Ils ont su respecter le projet de jeu offensif et défensif mais il faut être désormais plus tueur », prévient Tarik Hayatoune en référence aux deux buts d’avance en deuxième période (16-14, 41e).

Ce soir, à Ivry, Massy disputera son deuxième derby francilien de la saison. Mais après la fessée reçue à Paris (17-33), cette fois, les partenaires de Johann Caron se rendent chez un nouveau concurrent direct au maintien. L’US Ivry, qui fête cette année ses 70 ans d’existence, est un club historique du handball français qui a perdu de son lustre d’antan. Champion de France à huit reprises, dont la dernière remonte à 2007, Ivry est le deuxième club français le plus titré derrière Montpellier (14). Relégués en Pro D2 en 2014 après cinquante-sept saisons passées dans l’élite, les Val-de-Marnais feront l’ascenseur l’année suivante. Neuvième lors du précédent exercice, Ivry ne fait plus partie des grosses écuries du championnat faute de budget. Et pour cette deuxième saison consécutive en Starligue, les partenaires de Benjamin Bataille, passé par Massy, devront encore cravacher pour prolonger leur bail en première division. « Avec Saran, Cesson et Ivry, on va jouer un championnat à quatre, les deux moins bons seront sûrement relégués en fin de saison, estime Tarik Hayatoune. Ce sont des matchs qui auront du poids à la fin de la saison. Il est donc important de bien les négocier. »

« Malgré quelques petits bobos à gauche, à droite sans gravité », le coach massicois peut compter sur tout son effectif. Samir Bellahcene devrait débuter dans les cages après sa solide prestation contre Cesson (18 arrêts à 50 %). « C’est plus une question de dynamique que de hiérarchie. Samir s’est bien relancé contre Cesson. J’espère qu’il continuera sur sa lancée ce soir à Ivry. »

Aymeric Fourel
(*) : lors de la saison 2011-2012, Tarik Hayatoune, alors entraîneur adjoint de Billère, avait terminé la saison avec 26 défaites en 26 matchs.

LAISSER UNE RÉPONSE