Rugby : Massy remet la marche avant

Rugby : Massy remet la marche avant

0
PARTAGER
Le talonneur Youri Delhommel a inscrit le deuxième essai massicois. ©C.P.

Après deux défaites de rang, les Massicois ont renoué avec le succès vendredi soir à domicile contre Aurillac (26-16) et repris leurs distances avec la zone rouge. 

A peine la victoire fêtée au milieu du terrain comme à leur habitude, les joueurs du RC Massy Essonne rentrent vite aux vestiaires pour prendre des nouvelles de leur coéquipier, Lester Etien, sorti sur civière à l’heure de jeu. L’ailier massicois, qui souffre d’une entorse cervicale, est l’un des quatre joueurs essonniens blessés de la soirée. Cela n’a eu heureusement aucune conséquence fâcheuse sur le résultat final. Massy s’est offert une sixième victoire et un bon bol d’air au classement du Pro D2.

Les Aurillacois ont toutefois jeté un petit coup de froid sur le stade Jules Ladoumègue dès la 5e minute de jeu. Robert Lilomaïava se joue de la défense massicoise et s’en va marquer entre les poteaux (0-7). Le centre Samoan, passé par Massy lors de la saison 2014-2015, est à surveiller comme le lait sur le feu.

Petit à petit, Massy remet la main sur le ballon. Et après une pénalité de plus de 50 mètres réussie par Girard (11e), les Bleus et Noirs réduisent la marque. Dans la foulée, les Massicois profitent d’une penaltouche parfaitement jouée pour aller à dame (essai de pénalité) et reprend les commandes de la rencontre (10-7, 16e). Katz est tout près de marquer après avoir récupéré un ballon qui traînait en fond de touche. Malgré une belle percée de l’ouvreur anglais, ce dernier est repris à deux mètres de la ligne mais parvient à franchir la ligne. M. Boyer n’accorde toutefois pas l’essai avec l’aide de l’arbitre d’en-but, estimant que Katz a rampé pour marquer (29e). Une belle occasion manquée de faire le break alors que Segonds avait égalisé sept minutes plus tôt (10-10, 22e) pour les visiteurs. Girard offre toutefois trois points d’avance à la pause sur une pénalité lointaine.

Petit bémol, Massy perd deux joueurs sur blessure au cours de la première période : le demi de mêlée Prier (commotion) et le 3e ligne Naïkadawa (ischio-jambiers). Une hécatombe qui se poursuit en deuxième période. En trois minutes, l’ouvreur Katz (ischio-jambiers) et l’ailier Etien quittent leurs partenaires. Un coup dur pour les Massicois qui ont fait un grand pas vers la victoire grâce à un essai de Delhommel sur une percée d’Ancely (20-10, 45e). Les Essonniens confortent leur succès grâce à la botte de Girard, auteur de deux pénalités dans les dix dernières minutes. Ils privent même Aurillac du bonus défensif. Avec les défaites de Vannes, jeudi soir à domicile contre Perpignan (22-23), de Narbonne à Biarritz (18-41), de Nevers à Montauban (20-36), de Carcassonne à Angoulême (16-26) et de Dax à Béziers (10-26) vendredi, les Massicois font la bonne opération. « Même si on a connu une entame délicate, on a fait le boulot en défense, se félicite Stéphane Gonin. Mais on manque encore de consistance notamment sur les ballons portés qu’on n’a pas su convertir en essais. »

Aymeric Fourel

Massy – Aurillac : 26-16 (13-10). Arbitre : M. Boyer (comité Midi-Pyrénées), remplacé par M. Carillo (comité Midi-Pyrénées). 2 050 spectateurs.

Evolution du score : 0-7, 3-7, 10-7, 10-10, 13-10 (mt), 20-10, 20-13, 23-13, 23-16, 26-16.

Les points. Pour Massy : 2E de penalité (16e), Delhommel (45e) ; 2T : de pénalité (16e), Girard (45e) ; 4P : Girard (11e, 37e, 70e, 77e). Pour Aurillac : 1E Lilomaïava (5e) ; 1T et 3P (22e, 51e, 73e) : Segonds.

Les équipes

Massy : Girard – Sella, Delbouis, Ratinaud, Etien (Tofilau, 59e) – (o) Katz (Grimoldby, 56e), (m) Prier (Roussarie, 5e) – Ancely, Naïkadawa (Gorcioaïa, 33e), Desassis (cap.) – Madigan, Charlon (Cazac, 51e) – Currie (Ferrer, 57e), Delhommel (Bordes, 78e), Abadie (Bougherara, 67e). Entr. : Faugeron, Gonin et Larousse.

Aurillac : Salles – Gaston (Tusitala, 70e), Lilomaïava, Luatua (Dubourdeau, 73e), Waqaliva – (o) Seconds, (m) Boisset (cap.) – Roussel, Maninoa (Vaccaril, 67e), Nouhaillaguet (Maituku, 46e) – Granouillet (Fourcade, 57e), Hézard – Khatiashvili (Taukeiaho, 41e), Dutoit (Savea, 57e), Amrouni (Escur, 67e). Entr. : Peuchlestrade et Mester.

LAISSER UNE RÉPONSE