Rugby : Massy se rassure contre Nevers

Rugby : Massy se rassure contre Nevers

0
PARTAGER
John Madigan et les avants massicois ont réalisé un match plein en défense. ©M.B.

Après trois défaites de rang, les Massicois ont renoué avec le succès vendredi soir au stade Jules-Ladoumègue en remportant le second acte du duel des promus de Pro D2 contre Nevers (23-11) au prix d’un gros combat défensif.

Les sourires sont revenus sur les visages des joueurs et du staff du RC Massy-Essonne. Deux semaines après la désillusion à domicile contre Bayonne (défaite 19-14 à la sirène), au milieu de deux autres revers à Vannes (10-24) et Dax (17-27), les Bleus et Noirs ont mis fin à la spirale négative en dominant Nevers, l’autre promu de Pro D2, vendredi soir au stade Jules-Ladoumègue (23-11). Au grand soulagement de Christophe Desassis. « La victoire était obligatoire. J’étais d’ailleurs un peu stressé avant la rencontre, j’en ai même rêvé la veille », confie le capitaine massicois, ravi de la prestation de son équipe et surtout de l’état d’esprit affiché.

Car durant les vingt-cinq premières, les Massicois subissent. Nevers, qui n’est pas venu en Essonne pour faire de la figuration, met tout de suite de l’intensité dans le défi physique. Privés de ballon, les Massicois ne peuvent que repousser les offensives adverses. Avec succès. La défense du RCME plie mais ne rompt pas. A la suite d’une pénal-touche, les Bourguignons sont tout près d’inscrire le premier essai de la rencontre mais les partenaires de Christophe Desassis ont mis les barbelés (22e). Sur l’action qui suit, Nevers obtient une nouvelle pénalité. Cette fois, les visiteurs prennent les points (0-3, 24e).

Un avantage de courte durée. Après que Steven David échoue de peu sur la ligne neversoise, Girard remet les deux équipes à égalité (3-3). Les Massicois retrouvent de l’allant. Benjamin Prier passe dans un trou de souris mais il lui manque quelques centimètres pour aller inscrire l’essai. Peu importe, sur l’action suivante, Christophe Desassis récupère un ballon au ras pour marquer. Avec la transformation de Girard, Massy mène 10-3. Quel réalisme ! En deux actions, les Massicois scorent par deux fois. Ils regagnent même les vestiaires avec un petit matelas car Girard réussit une pénalité avant la pause (13-3).

Mais dès la reprise, Nevers repart à l’assaut des 22 mètres massicois. Bélie réduit la marque (13-6, 46e). Girard peut lui répondre mais le ballon est repoussé par le poteau. David a suivi et, après une série de pick and go, Setareki Bituniyata conclut sur son aile. C’est le second essai de l’ailier fidjien cette saison (20-6, 51e).

Malgré leurs quatorze points d’avance, les Massicois restent prudents et préfèrent assurer trois points de plus sur une nouvelle pénalité de Girard (23-6, 67e) plutôt que d’aller chercher un troisième essai synonyme de bonus offensif. Pas de regret, car les visiteurs parviennent à sauver l’honneur à la sirène. Anecdotique. « L’essentiel était de gagner pour se rassurer, estime Stéphane Gonin. Les joueurs ont fait ce qu’il fallait en validant tout le travail effectué cette semaine, notamment sur le plan défensif. Dommage que Carcassonne nous gâche un peu le goût de cette victoire. » Les Audois, avant-derniers et premiers relégables, ont en effet réalisé l’incroyable exploit d’aller s’imposer chez le leader Montauban (16-13), qui était encore invaincu à domicile cette saison. Si les Massicois gagnent une place au classement (13e) du fait de la défaite de Dax à Mont-de-Marsan (23-26), ils conservent toutefois le même écart (6 points) avec la zone rouge avant le prochain match le 16 février à Béziers (7e).

Aymeric Fourel

Massy – Nevers : 23-11 (13-3). Arbitre : M. Gasnier (comité du Roussillon/Pays catalan). 2 100 spectateurs.

Evolution du score : 0-3, 3-3, 10-3, 13-3 (mt), 13-6, 20-6, 23-6, 23-11.

• Les points. Pour Massy. 2E : Desassis (32e), Bituniyata (51e) ; 2T et 3P (28e, 39e, 67e) : Girard. Pour Nevers. 1E : Bastide (80e+2) ; 2P : Bélie (24e, 45e).

• L’équipe de Massy : Girard – Dumas, Delage (Ratinaud, 34e), Delbouis (Rabut, 73e), Bituniyata – (o) Grimoldby, (m) Prier (Dauvergne, 64e) – David, Gorcioaïa (Pleindoux, 64e), Desassis (cap.) – Madigan (Azagoh, 11e-21e puis 67e), Cazac – Kaïkatsishvili (Currie, 57e), Delhommel (Bordes, 69e), Abadie (Soave, 57e). Entr. : Faugeron, Gonin et Larousse.

• L’équipe de Nevers : Le Gal (Darrieux, 41e) – Herry, Naqiri, Bolakoro, Raisuqe, (o) Belie (cap.) (Villemin, 54e), (m) Urruty (Bruzulier, 67e) – Gibouin (Bastide, 64e), Fabrègue, Kazubek – Toleafoa (Ceyte, 57e), Chalumeau – Garcia (Philippart, 64e), Genevois (Maury, 54e), Roelofse (Curie, 64e). Entr. : Péméja et Jan.

LAISSER UNE RÉPONSE