IME de Saint-Germain-lès-Arpajon : un pavillon, un projet, puis rien

IME de Saint-Germain-lès-Arpajon : un pavillon, un projet, puis rien

0
PARTAGER
Le pavillon est situé à quelques mètres de l'IME André Coudrier.

L’IME André Coudrier espérait développer un point d’accueil pour les parents et leurs enfants handicapés entre 2 et 5 ans, dans un pavillon adjacent à l’établissement. Un projet retoqué.

L’Institut Médico-Educatif (IME) André Coudrier accueille des jeunes de 6 à 20 ans, atteints de poly-handicaps. Pour élargir ses actions, Sylvie Cruzillac, responsable de la structure, et son équipe ont lancé un projet de Service d’Education Spécialisée et de Soins à Domicile (SESAD) dans un pavillon à quelques mètres de la structure. Résultat : un projet retoqué par l’Agence régionale de santé (ARS).

« Nous voulons accueillir des petits de 2 à 5 ans, avec leurs parents, sur des temps de répit, commence Sylvie Cruzillac. Notre projet n’a pas été retenu, le pavillon reste libre. » Car l’achat est bien réel. « L’association Altérité, qui gère l’établissement, a déboursé 600 000 € pour cet achat, continue-t-elle. La famille nous avait laissé la priorité pour l’achat, car elle y croyait et soutenait nos idées. C’est dommage car ce projet correspond à l’accueil de 12 enfants, dès le plus jeune âge…

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 17 mai.

LAISSER UNE RÉPONSE