Trafic RER C interrompu du Sud-Essonne jusqu’à Juvisy

Trafic RER C interrompu du Sud-Essonne jusqu’à Juvisy [MAJ]

12
PARTAGER

Un accident voyageur s’est produit ce mercredi 16 mai au matin peu avant 8h à Sainte-Geneviève-des-Bois provoquant l’interruption du trafic au départ de Saint-Martin d’Etampes, Dourdan et Brétigny-sur-Orge vers Juvisy-sur-Orge et Paris.

La reprise du trafic est estimée à 11h. L’accident s’étant produit à une heure de forte affluence, de nombreuses personnes sont bloquées dans des trains se trouvant le long de la ligne.

La victime, d’âge et sexe indéterminé est malheureusement décédée avant l’arrivée des secours. Neuf sapeurs-pompiers du SDIS de l’Essonne, venus de cinq centre de secours sont en intervention sur place.

 

12 COMMENTAIRES

  1. La personne en question a sauté sur les rails et a couru vers le train qui arrivait à pleine vitesse puisqu’il ne s’arrêtait pas à Sainte Geneviève, tout ça devant mes yeux. J’ai eu le réflexe de détourner le regard mais le bruit de la collision va longtemps me hanter comme les pleurs des gens qui sur le quai d’en face ont eu droit au son et aux images… Ca relativise beaucoup les messages de ceux qui se plaignent d’avoir été bloqués deux heures à cause de cet “incident de voyageur”.

  2. J’y etais egalement et je n’ai pas eu le temps de tourner la tete c etait horrible le son du choc va egalement me rester tres longtemps j’ai du mal a oublier .. c est sur que pour les personnes qui n’etaient pas presentes a ce moment la le seul fait que le trafic ai ete interompu doit etre embettant mais vraiment j’ai vu des personnes qui etaient juste en face du corps “apres” et j’ose pas imaginer ce qu’ils ont pu ressentir …..

  3. J y était également et j’ai malheureusement tout vu et tout entendu avant, pendant et après… prise en charge par La cellule psychologique qui a était pour les circonstances parfaite … ce souvenir va me hanter un long moment . Courage à celles et ceux qui sont dans mon cas.

  4. Également sur les lieux au moment du drame, j’ai vu cet homme descendre sur les voies et se mettre a courir en direction du train lancé a pleine vitesse. Les cris, les pleures, et j’ai réalisé ce qui allait se produire
    J’ai eu le temps de me retourner mais également toujours choquée par le bruit au moment de l’impact
    Je ne considérerai plus jamais de la même façon un accident de personne. J’aurai toujours à l’esprit ce mercredi matin, ou pour un jeune homme la vie s’arrête et pour tout ces proches aussi. C’est avant tout des vies brisées L’interruption du trafic parait tellement secondaire

  5. Bon courage à vous trois (et à tous les autres qui ont vécu ça) et merci pour ces messages que vous avez postés je pense comme dans mon cas pour exorciser en partie ce drame. Je me sens moins seul dans ma tourmente. J’en ai parlé à mes proches mais ce n’est pas quelque chose qu’il est facile de partager et de toute façon l’horreur qu’on peut expliquer ne sera jamais comparable à l’horreur qu’on vit. J’avoue que je redoute et repousse un peu le moment de me coucher car je sais que cette nuit sera hantée par des cauchemars éveillés. Honnêtement j’ai toujours un peu pris avec scepticisme le principe de la “cellule psychologique” mais en réalité je comprends aujourd’hui très bien à quel point elle peut s’avérer indispensable dans des cas comme ça et je regrette un peu de m’être cru assez fort pour penser pouvoir m’en passer.

    • J’ai contacté la cellule de soutien psychologique ce matin, après une nuit compliquée. Ils ont eu beaucoup d’appels, nous sommes nombreux à les avoirs sollicités plusieurs heures après. Je pensais aussi pouvoir m’en passer mais finalement il vaut évacuer je pense.
      Ils doivent me rappeler pour avoir un rdv avec le psychologue.
      Je redoute de me retrouver à nouveau sur les quais lundi matin
      Si besoin, voici les coordonnés de la cellule:
      “INFO GARE SNCF
      En raison d’un incident voyageur survenu ce matin, aucun train ne circulera en gare de Sainte-Geneviève-des-Bois dans les 2 sens jusqu’à 11h. Merci de votre compréhension.
      Si vous avez assisté à l’incident et que vous n’avez pas pu être pris en charge sur place, le SAMU vous invite à vous faire connaître (via le Cabinet du Maire au 01.69.46.80.29 ) pour vous apporter une éventuelle aide psychologique.”

  6. Également présente lors de ce drame. Je regardais dans le vide, quand j’ai entendu l’homme dire à côté de moi « il ne va pas faire ça ». J’ai levé la tête à ce moment là et j’ai vu toute la scène. C’était horrible le bruit, les projections de caillot et des corps…
    Pas dormi de La nuit.
    Courage tous le monde.

    Claire 21 ans

  7. Je ne pensais pas un jour avoir besoin de la cellule mais franchement heureusement qu’ils était là … nuit très agiter de cauchemars et des images de la scène qui déroule sans cesse dans la tête crise d angoisse dès que j entend des alarmes de pompiers dans la rues vraiment pas facile tout sa. Mais c’est vrai qu’on se sens moins seul comme ci c’était pas « normal » de réagir ainsi. Après si vous avez besoin d en parler nous on a conseiller d appeler le 15 et de demandé la cellule psychologique et vous tomberai sur les personnes qui sont intervenu hier juste au cas où .

    Courage

  8. Claire et tous les autres, si vous en ressentez le besoin je vous conseille d’appeler la cellule de soutien psychologique de la SNCF au 0800 120 821.
    Note au modérateur du site : merci de ne pas filtrer ce message même s’il donne un numéro de téléphone, ce dernier est gratuit et utile.

  9. Merci pour ces infos car c est vraiment pas facile j’avoue n’avoir jamais vu dans ma vie quelqu’un mourir aussi violemment et le temps passe mais chaque jour je redoute le moment d’arriver a la gare je ne pensais pas que ca pouvais autant affecter … courage a tous

  10. Merci pour tous vos soutiens. J’y étais aussi avec ma fille et j’ai tout vu. Je le suis retrouvée tétanisée et c’est ma fille qui s’est occupé de moi car elle a eu l’intelligence de tourner la tête comme je lui ai toujours dit dans une telle situation. C’est horrible, cette personne qui court vers le RER, tôt une comme s’il voulait revenir sur ses pas pour finalement percuter le rer. Ce choc, ce bruit, cet impact, ce corps disloqué et en morceau et cette odeur de sang. Ça ne m’a quitte pas. Je dors mal, j’arrivais pas à manger et comme mon entourage me dit , ça va passer faut remonter ça, faut pas y penser donc je dis rien….et résultat je me retrouve à vomir… jamais j’aurai cru réagir ainsi et comme vous dites, on perçoit maintenant autrement l’annonce “incident grave de voyageur”. J’ose pas en parler… sms de collègue” y’a des choses plus grave” c’est sûr!! Chacun voit midi à sa porte. Moi je sais juste que ça m’a choqué et que je vais tenter de gérer ça seule afin de déranger personne…. mille merci de vos messages et de votre humanité encore présente dans ce monde égoïste…. je ne retournerai pas à la gare de sainte genevieve pour le moment, j’emprunterai saint michel même si ça m’éloigne… bon courage à tous….

LAISSER UNE RÉPONSE