Saint-Germain-lès-Arpajon : un « héros ordinaire » récompensé pour son geste

Saint-Germain-lès-Arpajon : un « héros ordinaire » récompensé pour son geste

0
PARTAGER
Une cérémonie en l'honneur de Kevin Guillon (au centre).

Au mois d’avril, Kevin Guillon a sauvé la vie de Karol Chevrier. La municipalité a tenu à saluer son action.

Nos gestes font ce que nous sommes. Kevin Guillon, par son action le 14 avril 2018, a montré qui il était. « Avec ma conjointe, nous attendions dans la voiture pour visiter une maison, se souvient le jeune homme de 26 ans, Ollainvillois à l’époque et garagiste à Etréchy. On a entendu un grand bruit. » Un garçon, Karol Chevrier, était tombé de vélo, rue des Coteaux du Parc.

« Je l’ai fait à l’instinct »

Après l’avoir sorti du fossé, Kevin Guillon le met en Position Latéral de Sécurité (PLS). Sans jamais avoir suivi une formation de premiers secours ! « Je l’ai fait à l’instinct, poursuit-il avec une modestie palpable. Il avait des difficultés à respirer, mon objectif c’était de le maintenir en vie jusqu’à l’arrivée des pompiers, il ne fallait pas qu’il lâche. » Karol Chevrier fait trois arrêts cardiaques mais les gestes de Kevin Guillon lui sauvent la vie.

Ce mercredi 5 septembre, en mairie, les deux hommes, Germinois, se rencontrent pour la première fois depuis l’accident. Karol Chevrier va beaucoup mieux, pour le plus grand bonheur de sa famille et de Kevin Guillon. « S’il décédait, nous n’aurions pas pris l’appartement, souffle ce dernier. Nous n’avons pas dormi pendant deux nuits jusqu’au moment où on a su qu’il allait mieux. » Karol Chevrier n’a aucun souvenir de la scène. « Je roulais un peu vite, et j’ai juste raté mon virage, explique-t-il. Ce geste de Kevin, ce n’est pas rien, je suis très touché. Sans lui, je ne serais pas là… »

Norbert Santin, maire, a salué ce « héros ordinaire, qui n’a écouté que son courage et son sens du devoir », à qui il a remis la médaille de la Ville. Avant de remercier également les pompiers qui sont intervenus ce jour-là. « De mémoire d’élu, je ne me souviens pas qu’un maire ait organisé une cérémonie, incroyable et souriante, de ce type, commente Dominique Echaroux, président du SDIS. Aujourd’hui les pompiers sont aussi à l’honneur, et en tant que Président, c’est un honneur. »

Retrouvez cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 13 septembre.

LAISSER UNE RÉPONSE