Essonne : les élus de Milly-la-Forêt disent non au PLUI

Essonne : les élus de Milly-la-Forêt disent non au PLUI

0
PARTAGER
Un long moment d'échanges a précédé le vote de ce point.

Le Conseil municipal a refusé ce mercredi 27 juin le transfert de compétence “Plan Local d’Urbanisme” à la Communauté de communes.

Les tensions entre Milly-la-Forêt et la Communauté de Communes des Deux Vallées (CC2V) ne sont pas prêtes de retomber. Lors du Conseil municipal du 27 juin, les élus milliacois ont abordé et échangé sur le transfert de compétences du Plan Local d’Urbanisme (PLU) au niveau intercommunal. Une prise de compétences qui avait déjà créé des remous lors du Conseil communautaire du mardi 5 juin. Résultat : un refus à l’unanimité des élus municipaux présents, avec trois abstentions.

Un « chantage » de la CC2V

« Il y a quelques mois, nous avions déjà voté contre une modification des statuts de la CC2V, assure Patrice Sainsard, maire. Les compétences “PLUI” et “Maison des Services” étaient liées, on ne sait pas pourquoi, ce n’est pas faute d’avoir demandé. » Avant de poursuivre sur la question du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal. « C’est un chantage de la CC2V, qui ne voit que la dotation globale de fonctionnement (DGF) bonifiée, poursuit l’élu. Tout est ramené à la dotation et au manque à gagner de la piscine. Nous devons parler du PLUI, d’une vision pour notre Communauté de communes. Personnellement, je n’ai jamais été favorable au PLUI, les communes doivent rester maîtres de leur urbanisme. Il y a 20 000 habitants et des visions différentes. »

Un constat partagé par les conseillers municipaux milliacois, de la majorité et de l’opposition. « On parle de quelque chose d’envergure, qui impactera les populations, assure Violaine Papi…

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 5 juillet.

LAISSER UNE RÉPONSE