Gironville-sur-Essonne : Alain Eeckeman, maire, dit stop

Gironville-sur-Essonne : Alain Eeckeman, maire, dit stop

0
PARTAGER
Jeudi 14 mars. Alain Eeckeman dans la salle du conseil.

Sa décision de passer la main après deux mandats de maire a été actée par la Préfecture à la mi-février.

Une page se tourne à Gironville-sur-Essonne. Alain Eeckeman, élu depuis 24 ans et à la tête du village depuis 2008, quitte son fauteuil de maire. Il n’occupe plus ce poste depuis le 16 février, date à laquelle le préfet de l’Essonne a accepté sa démission. Isabelle De Queiros-Arnoult, jusqu’ici première adjointe, assure l’intérim.

Des élections partielles en avril

Cette décision est motivée par « des raisons personnelles, incompatibles avec le stress qu’occasionne la fonction de maire en zone rurale, explique celui qui a d’abord été conseiller municipal, 1er adjoint puis maire pendant deux mandats. Je reste conseiller municipal, et conseiller communautaire jusqu’à l’élection d’un nouveau maire. » Car sa démission entraîne des élections municipales partielles, prévues les dimanches 7 et 14 avril. « Il manque trois conseillers municipaux, mais je ne m’inquiète pas, il y a déjà sept noms, sourit Alain Eeckeman. La place ne va pas rester vacante. » Après 24 années d’actions (…)

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 21 mars.

LAISSER UNE RÉPONSE