Essonne : Il faut lutter contre l’isolement de nos aînés

Essonne : Il faut lutter contre l’isolement de nos aînés

0
PARTAGER
Marie-France Pigeon, présidente, et Stéphanie Davi, directrice du Clic Orgessonne, sont au service des plus de 60 ans.

L’isolement de nos aînés, que ce soit en ville ou dans les villages, est partout. Pour lutter contre cette problématique, une initiative novatrice dans l’Essonne va voir le jour.

C’est une première qui risque de susciter d’autres actions telles que celle-ci !

Le Clic Orgesonne, en partenariat avec Les Petits Frères des Pauvres de la Vallée de l’Essonne, la Caravane du Partage, les Restos du Cœur, le Secours Populaire Français et le Panier Solidaire, organisent un bel événement pour parler de l’isolement des personnes âgées.

« Depuis 2014, nous travaillons en partenariat avec les associations caritatives qui interviennent dans la CCVE. Pour cette opération “Agés et Entourés”, nous avons signé une convention de partenariat avec toutes ces associations. C’était aussi une demande de leur part de conventionner avec nous », explique Stéphanie Davi, directrice du Clic Orgessonne, au service des plus de 60 ans sur le territoire du Val d’Essonne, des Deux Vallées, de Cœur d’Essonne agglomération, et trois communes de Juine-et-Renarde : Lardy, Boissy-sous-Saint-Yon et Saint-Yon, soit 51 814 personnes.

Lundi 5 mars à 14h, espace Salvi, la compagnie “Entrées de jeu” y présentera un débat théâtral “C’est gentil d’être passé me voir !”. Ensuite place à l’inauguration de l’exposition photo réalisée par le photographe Lionel Antoni. Une exposition photo hors les murs et itinérante qui voyagera dans les différentes communes de la CCVE jusqu’au mois d’octobre. Cette opération vise à mettre en lumière les personnes âgées et les bénévoles qui les accompagnent et à sensibiliser l’opinion publique à l’isolement des aînés. Un projet qui a pu voir le jour grâce au concours financier de la Conférence des financeurs pilotée par le Conseil départemental et par une subvention de la Fondation des Petits Frères des Pauvres.

Le point fort, et qui caractérise le Clic Orgessonne et son équipe de 9 salariés, des professionnels de terrain à l’écoute des personnes âgées, est sans conteste sa réactivité.
« Nous intervenons gratuitement auprès des personnes âgées à partir de 60 ans et leurs familles et leurs aidants. On se déplace au domicile. Dès qu’elles quittent le domicile pour un Ehpad, nous leur passons la main », explique la présidente du Clic Orgessonne, Marie-France Pigeon.

Retrouvez l’intégralité de cet article et les infos pratiques dans nos éditions papier et numérique du jeudi 1er mars.

LAISSER UNE RÉPONSE