Etampes : forum d’orientation pour les élèves de troisième

Etampes : forum d’orientation pour les élèves de troisième

0
PARTAGER
Forum Ambition Orientation Offres de formations du Sud Essonne CIO Etampes

.Les 24 et 25 janvier, la salle des fêtes Jean Lurçat d’Etampes accueille pour sa neuvième édition le Forum Ambition et Orientation, destiné à promouvoir les offres de formations du Sud-Essonne. Les élèves de troisième des collèges de la ville et des communes avoisinantes, toutes filières confondues, se sont rendus sur place avec leurs enseignants pendant une heure et demi.

A destination des élèves de 3e

Par petits groupes, les collégiens ont assisté à une conférence déclinant les possibilités et les profils recherchés pour la voie professionnelle ou générale. L’heure restante s’est passée au contact des différents établissements présents sur les stands. Des lycées professionnels, des CFA, des représentants de filières générales, technologiques ou encore de l’aéronautique ont pu rencontrer les élèves.

Des rencontres appréciées par ces derniers qui pour la plupart, ont été satisfaits des échanges. « Je savais déjà ce que je voulais faire mais ici on m’a dit où je devais aller et vers quelles études m’orienter pour le faire. J’ai été voir les autres stands qui ne m’intéressaient pas forcément pour ne pas me fermer de portes et j’ai appris des choses » nous raconte Maïlee, élève du lycée Nelson-Mandela d’Etampes.

Un climat plus qu’incertain pour les futurs lycéens

Ce forum est organisé par le Centre d’Information et d’Orientation d’Étampes (CIO) et le Bureau d’Information Jeunesse (BIJ). Il a pour but également de répondre aux questions des élèves en lien avec la réforme du baccalauréat. Son inauguration étant prévue lors de la session 2021, elle comprend notamment la suppression des séries Littéraires, Économiques et Sociales et Scientifiques ou encore un remodelage total des épreuves de Terminale.

La réforme provoque donc des incertitudes chez ces élèves. Ils seront en effet la première promotion à connaître en intégralité ces transformations. Leur mise en place aura lieu progressivement d’ici à 2021. Pour Romy, élève au collège de Méréville, cela ne présage rien de bon. « Je suis un peu stressée quand même, je ne sais pas comment ça va se passer au lycée ».

Chez de nombreux enseignants, la réforme n’est pas mieux accueillie aujourd’hui sur tout le territoire. Ils se sont souvent mobilisés dans les collèges et les lycées. Leurs revendications concernent notamment la plate-forme « Parcoursup », la réforme du baccalauréat et la suppression de 2600 postes.

Barbara Ejenguele

LAISSER UNE RÉPONSE