Rugby : Noir c’est noir

Rugby [Pro D2] : Noir c’est noir

0
PARTAGER
A la fin du match, les Massicois (de gauche à droite, Madigan genou à terre, Chauveau, Gau, Azagoh, Gorcioaïa de dos) accusent le coup après cette cinquième défaite concédée dans les arrêts de jeu. ©M.B

Battus dans les arrêts de jeu par Angoulême (19-20), les Massicois ont concédé vendredi soir une cinquième défaite en cinq matchs à l’issue d’une fin de match complètement folle.

La sirène vient de retentir au stade Jules-Ladoumègue. Massy, qui mène alors 19-17, joue une dernière mêlée au centre du terrain mais perd le ballon. Angoulême se rue dans les 22 mètres massicois. Laforgue tente le drop mais il est contré. Le ballon atterrit dans les mains de Lafitte. Ce dernier file à l’essai avant que Dumas, dans un plaquage du désespoir, télescope l’arrière angoumoisin. KO, le joueur est évacué sur une civière. Dumas est, lui, expulsé (80e+3). Sur la mêlée qui suit, Massy résiste tant bien que mal. Abadie écope à son tour d’un carton jaune. A 13 contre 15, les Massicois craquent. Passe au pied de Laforgue pour son ailier Bureitakiyaca dans l’en-but mais ce dernier se gêne avec un coéquipier. L’’arbitre refuse l’essai pour un en-avant et revient à une faute préalable. Nicolas tente la pénalité et la passe à la 87e minute de jeu, laissant les Massicois en plein désarroi après cette cinquième défaite en cinq journées de Pro D2 (19-20). Certes, le RCME marque un point, le premier de la saison, mais réalise le pire départ dans l’histoire de la Pro D2.

« Les joueurs ont fait ce qu’il fallait durant tout le match, ils ont tout donné, je n’ai rien à leur reprocher, a commenté le manageur Didier Faugeron. Mais sur la dernière mêlée, l’arbitre oublie de siffler une faute et ensuite il y a six ou sept arrêts de jeu… Je n’ai pas l’habitude de me retrancher derrière l’arbitre mais ce soir il avait choisi de ne pas faire gagner une des deux équipes. C’est tombé sur nous. C’est très frustrant. La chance nous fuit à tous les niveaux. »

Déjà privé du pilier Ilia Kaikatsishvili (tendon d’Achille), du talonneur Youri Delhommel (ischio-jambiers) et du centre Geoffrey Sella (vertèbres), Massy a perdu vendredi soir Benjamin Dumas, qui risque plusieurs matchs de suspension, et son capitaine et 3e ligne Christophe Desassis après avoir été victime d’une nouvelle commotion à la suite d’un plaquage (24e). Sur cette action, les Massicois encaissent d’ailleurs un essai de près de 100 mètres de Bureitakiyaca (0-8, 23e) alors qu’ils campaient dans les 22 mètres d’Angoulême depuis cinq minutes.

Malgré les coups du sort qui s’enchaînent, les Essonniens ne baissent pas les bras et repartent de l’avant sous la houlette de Bituniyata. L’ailier fidjien parvient à franchir le rideau adverse à plusieurs reprises. Mais le salut du RCME arrive sur une mêlée. Réduits à sept après l’exclusion de Coletta, les avants charentais ne peuvent empêcher la grosse poussée du pack essonnien. Sur l’action, Prier passe petit côté et va aplatir en coin (30e). Graaff transforme et Massy revient à 8-7 avant de clôturer cette première période en tête grâce à une pénalité de Graaff (10-8).

La deuxième période se résume à un duel de buteurs et un chassé-croisé au tableau d’affichage. Massy pense avoir fait le plus dur en prenant cinq points d’avance grâce à deux pénalités de Graaff (19-14, 74e). Mais comme à Béziers ou à Carcassonne, Angoulême s’accroche et revient à deux longueurs grâce à Nicolas (19-17, 77e) qui donnera la victoire à son équipe dix minutes plus tard au bout d’une soirée complètement folle.

Aymeric Fourel

MASSY – ANGOULEME : 19-20 (10-8). Arbitre : M. Carrillo (comité ). 1 751 spectateurs.

Evolution du score : 0-3, 0-8, 7-8, 10-8 (mt) ; 10-11, 13-11, 13-14, 16-14, 19-14, 19-17, 19-20.

Les points. Pour Massy : 1E : Prier (30e) ; 1T et 4P (33e, 50e, 61e, 74e) : Graaff. Pour Angoulême : 1E : Bureitakiyaca (23e) ; 4P : Jones (15e, 43e), Nicolas (74e, 77e, 80e+8).

Cartons jaunes : Delage (69e), Abadie (80e+6) à Massy ; Coletta (29e) à Angoulême.

Carton rouge : Dumas (80e+3) à Massy.

L’équipe de Massy : Dumas – Delai, Delage, Sheridan (Ropiha, 59e), Bituniyata (Grimoldby, 66; Abraham, 80e+7) – (o) Graaff, (m) Prier (Dauvergne, 79e) – Dumoulin, Gorin, Desassis (cap.) (Azagoh, 24e) – Madigan, Cazac (Chauveau, 80e+3) – Currie (Chocou, 57e), Bordes (Gau, 77e), Abadie (Abraham, 57e-71e). Entr. : Faugeron, Gonin et Larousse.

L’équipe d’Angoulême : Lafitte – Bureitakiyaca, Sitauti, Andrew Wilson (Roger, 59e), Velten – (o) Jones (Laforgue, 67e), (m) Ayestaran (Nicolas, 57e) – Hayes, Witt, Coletta – Gay (Huete, 57e), Maurens (Laulhé, 59e) – Talaapitaga (Halavatau, 49e), Le Guen (cap.) (Mareuil, 66e), El Jai (Sclavi, 16e-18e puis 49e-73e). Entr. : Laïrle et Ladauge.

LAISSER UNE RÉPONSE