Football : Fleury, stop ou encore ?

Football : Fleury, stop ou encore ?

0
PARTAGER
Frédéric Hébert et le FC Fleury 91 vont tenter de se qualifier pour les 8es de finale de la Coupe de France, ce soir à Avranches.

Le FC Fleury 91 (CFA) dispute le premier 16e de finale de coupe de France de son histoire ce mercredi (18h) à Avranches (Nat.). Déjà tombeurs du Paris FC, de Lyon-Duchère (Nat.) et de Brest (L2), les hommes de Bernard Bouger peuvent croire en leurs chances.

Depuis 1986 et la belle aventure de l’AS Evry (éliminée par Tours aux tirs au but après avoir sorti le grand Toulon en 32es de finale), Fleury n’est que le troisième club essonnien à atteindre les 16es de finale de la Coupe de France. Mais ni Massy (DH), battu à Nice (1-2) en 1992, ni Sainte-Geneviève (CFA), sorti par Calais (0-1) en 2006, n’ont réussi à se qualifier. Les Floriacumois vont donc tenter de mettre fin à cette série noire pour écrire la plus belle page de l’histoire du club.

« Même si c’est une équipe à notre portée, il faut se dire que ce sera plus dur que contre Brest, prévient Bernard Bouger, l’entraîneur floriacumois, d’autant qu’Avranches (ndlr : 13e de National) est une équipe qui a l’habitude de franchir des tours en coupe de France. » Depuis 2010, les Normands ont atteint les 32es de finale à sept reprises avec deux qualifications pour le tour suivant. L’an dernier, les Manchois s’étaient fait surprendre par Saint-Malo (1-1 a.p., 1-3 t.a.b.) en 32es de finale. Damien Ott, l’entraîneur avranchais, n’a toujours pas digéré cette élimination précoce et n’a pas manqué de rafraîchir la mémoire de ses joueurs cette semaine à l’entraînement pour enfin passer le stade des 16es de finale.

Galop d’entraînement contre Sénart-Moissy

Depuis son match contre Brest le 18 janvier et la confirmation de la qualification une semaine plus tard (ndlr : la FFF a validé la victoire contre Brest malgré une erreur administrative du club essonnien), Fleury n’a pas du tout joué en match officiel en raison des intempéries. « Ce n’est pas plus mal car la coupe de France nous a beaucoup occupé l’esprit », commente Bernard Bouger. Ce dernier a tout de même effectué un galop d’entraînement lors d’un match amical vendredi dernier contre Sénart-Moissy (CFA2). Malgré la défaite (0-1), le technicien floriacumois s’est montré satisfait de la prestation de son équipe : « Ça a permis de donner du temps de jeu à certains qui en avaient peu comme Danso, Fofana, Louaisil ou Ribadeira. » Quatre joueurs qui postulaient à une place dans le groupe, contrairement au défenseur Chevalier, forfait pour une déchirure aux abdominaux.

Aymeric Fourel

LAISSER UNE RÉPONSE