Boutigny-sur-Essonne : La Poste, un service public indispensable

Boutigny-sur-Essonne : La Poste, un service public indispensable

0
PARTAGER
Caroline Parâtre, Bernard Vera et Guy Crosnier.

Le département est particulièrement impacté par les mesures de La Poste qui réduit les amplitudes horaires de ses bureaux ou les transforme en agence communale avec un contrat à la clé.

62 bureaux de Poste et autant de communes sans compter le grand nombre d’administrés sur les 108 que compte le département sont touchés par la perte de ce service public de proximité.

Un service public, par définition, n’est pas rentable

Et ce n’est pas un hasard si une réunion avec le sénateur de l’Essonne Bernard Vera et président de la commission départementale de la présence postale en Essonne (CDPTT), aux côtés de Guy Crosnier et de Caroline Parâtre, également membres de la CDPTT, et du maire Daniel Denibas, s’est tenue, salle Saint-Roch, mercredi 12 avril. Si Boutigny est considérablement touché depuis janvier par la réduction d’horaires imposée par La Poste, 18h seulement d’ouverture depuis le premier trimestre, il faut malheureusement y ajouté Champcueil, La Ferté-Alais, Milly-la-Forêt, Maisse, Etampes, Vert-le-Grand, Dourdan, Arpajon… et bien d’autres. « Tout le sens de la rencontre est de créer un rapport de force, une grande chaîne solidaire entre les communes impactées », a expliqué en préambule Bernard Vera, venu faire le point avec les élus concernés sur ces mesures de restriction.

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 20 avril.

LAISSER UNE RÉPONSE