Essonne : la 1re pierre du futur complexe hôtel-restaurant posée à Boutervilliers

Essonne : la 1re pierre du futur complexe hôtel-restaurant posée à Boutervilliers

0
PARTAGER
Complexe hôtel 4 étoiles restaurant gastronomique Boutervilliers
Le chef Aymeric Dreux coupe le ruban tricolore auprès d'élus locaux

Ce mardi 7 mai, la première pierre du projet du chef Aymeric Dreux a été posée rue du Périgord. D’ici février 2020, sont prévus un complexe avec un hôtel 4 étoiles, une brasserie « chic » et un nouveau restaurant. Des élus politiques ont affirmé leur soutien à la cérémonie.

Complexe hôtel 4 étoiles restaurant gastronomique Boutervilliers
Le couple Aymeric et Céline Dreux pose la première pierre du futur complexe hôtel-restaurant

Connus pour leur restaurant gastronomique Le Bouche à Oreille, le chef Aymeric Dreux et sa femme Céline démarrent un nouveau chapitre dans leur vie : l’hôtellerie. « Depuis 2015, je cherchais à développer l’entreprise dans mon village mais je n’avais pas la place. En 2016, nous avons acheté le terrain » affirme Aymeric Dreux. Ce 7 mai 2019, la première pierre du complexe de 2400m² est posée. Situé à 200 mètres du restaurant, l’emplacement est apparu comme une opportunité pour le couple. Début 2020, le terrain accueillera un hôtel quatre étoiles composé de quinze chambres, une brasserie ouverte tous les jours et le restaurant gastronomique plus grand que l’ancien. « Celui de rue de la Chapelle restera ouvert jusqu’à la fin des travaux », précise Céline Dreux.

Des élus conquis par le complexe

Après la pose de la première pierre du chantier par le couple d’entrepreneurs et le maire de la ville, est venu le temps des discours. Chacun leur tour, les politiques ont loué la volonté et les qualités du chef Aymeric Dreux et de sa femme, Céline : « Peu de personnes y ont cru, moi si. La volonté est là plus que jamais, preuve que l’effort paie toujours » souligne Francis Tassin, maire qui prendra sa retraite à la fin de son sixième mandat à Boutervilliers. Les remerciements aux banques, assureurs, mais également aux clients ont rythmé le discours du chef Dreux. « Sans cette énergie, sans ce contrat de confiance, on ne peut pas avancer » confirme Franck Marlin, le député de l’Essonne.

Un projet pas toujours soutenu

Selon Johann Mittelhausser, l’entreprenariat n’est pas assez valorisé et c’est grâce à ces efforts et ces actions que la France peut sauver son image. « En 2019, l’entreprenariat, c’est quelque chose qu’il faut valoriser et pousser » assure le Président de la Communauté d’Agglomération de l’Etampois Sud-Essonne. Malgré les félicitations, l’étoile Michelin retirée au Bouche à Oreille reste dans les esprits de l’entourage. Tous espèrent que Aymeric Dreux récupérera cette récompense l’année prochaine : « J’aimerais que tu retrouves vite cette étoile, pour toi, ton travail, ton équipe, parce que c’est mérité » souligne Franck Marlin, le député de l’Essonne.

Retrouvez un article complémentaire sur le complexe hôtel restaurant dans nos éditions papier et numérique du jeudi 9 mai.

Par Quentin Martins

LAISSER UNE RÉPONSE