Draveil : La maison de Jean-Michel est décorée de 447 guirlandes

Draveil : La maison de Jean-Michel est décorée de 447 guirlandes

0
PARTAGER
Jean-Michel éclaire sa maison dès la tombée de la nuit, jusqu'aux alentours de 21h30.

Impossible de ne pas remarquer, du bout de la rue de la Poirée, la maison de Jean-Michel David. Ici, la maison — la façade et le grand jardin ­— est décorée pour les fêtes de fin d’année. « C’est ma passion depuis huit ans, explique-t-il. J’ai d’abord commencé par la façade. Comme je travaillais, je n’avais pas beaucoup de temps. » Une fois à la retraite, Jean-Michel en profite alors pour se lancer pleinement dans ses décorations de Noël. « Il faut surtout avoir du goût, pour ne pas que ça fasse kitch », affirme-t-il devant ses personnages lumineux. Depuis le 2 décembre, le couple David a allumé ses quelques 447 guirlandes et toiles et sa trentaine d’animaux. « Il y a eu 500 visiteurs rien que sur le premier week-end de décembre ! », s’enthousiasme-t-il. Cet ancien fumeur a décidé, il y a quelques années d’arrêter la cigarette et de « mettre cet argent de côté pour s’offrir, chaque année, de nouvelles décorations », explique-t-il.
Ses guirlandes et autres animaux animés, qu’il va chercher parfois loin, comme à Orléans, Jean-Michel les installe, cette année, avec beaucoup d’émotion. Sa femme est tombée malade. « Elle a la maladie de Charcot, c’est difficile, mais accueillir du monde, chez moi, ça fait beaucoup de bien. » Et Jean-Michel en profite également pour mettre les peintures de sa compagne bien visibles dans sa maison. « Depuis deux ans, nous avons installé une crèche, à l’intérieur. Les visiteurs en profitent pour regarder ses œuvres », explique-t-il, empli d’émotion. Pour Jean-Michel, grand passionné, c’est aussi un pied-de-nez à son enfance :  « Petit, avec ma mère très croyante, nous faisions la fête lors de la Saint-Nicolas. Je me suis toujours dis que si je pouvais éclairer 1 000 fois à Noël, je le ferai. C’est un peu une revanche »
Dehors, avec son pull à l’effigie du Père Noël, Jean-Michel accueille les très nombreux visiteurs venus découvrir son petit paradis de 2 000 m2. Pour réaliser ses décorations, le retraité a mis un mois et demi, jour et nuit « par tous les temps ! », s’exclame une de ses voisines.
Petits et grands partent, le sourire aux lèvres, les yeux brillants et le cœur léger : « Merci pour ce moment, merci de nous accueillir chez vous, c’est formidable. Vous avez gardé un vrai esprit de Noël », dit une maman à Jean-Michel.

• La maison est à découvrir jusqu’au 6 janvier.

Jean-Michel David décore sa maison grâce à l'argent qu'il mettait dans ses paquets de cigarettes.
Jean-Michel David décore sa maison grâce à l’argent qu’il mettait dans ses paquets de cigarettes.
Selon Jean-Michel, ses décorations de Noël ne lui coûtent en électricité qu'une centaine d'euros supplémentaire sur l'ensemble de ses factures.
Selon Jean-Michel, ses décorations de Noël ne lui coûtent en électricité qu’une centaine d’euros supplémentaire sur l’ensemble de ses factures.

LAISSER UNE RÉPONSE