Avec Zoov, les vélos électriques débarquent sur le plateau de Saclay

Avec Zoov, les vélos électriques débarquent sur le plateau de Saclay

0
PARTAGER
Le service est actuellement en cours d'expérimentation dans plusieurs villes du secteur

Un réseau de vélos à assistance électrique en libre-service est en phase d’expérimentation sur le plateau de Saclay.

Se passer de sa voiture et se rendre au travail en vélo électrique, crinière au vent, à l’aide d’un parc de machines dédié ? C’est à présent possible sur le plateau de Saclay.
Depuis quelques jours en effet, la start-up Zoov propose une expérimentation qui se déroule dans plusieurs communes, sur une zone suivant la ligne B du RER, entre Gif-sur-Yvette et Massy.

Le principe est simple : la localisation et la réservation du vélo se font via une application, tandis qu’il est possible de se garer seul, ou dans l’une des stations placées à proximité des entreprises et lieux fréquentés du secteur.
«Nous croyons beaucoup dans le vélo électrique, explique Amira Haberah, l’une des trois co-fondatrice de Zoov (en compagnie de Eric Carreel et Arnaud Le Rodallec, ndlr). L’écologie est au cœur de notre démarche, car il semble évident que l’ère de la voiture thermique et individuelle touche à sa fin».

Une application mobile permet de localiser et réserver son vélo.

Choisi pour son goût pour l’innovation, le plateau de Saclay semble être une zone de test idéale pour la jeune start-up créée en juin 2017, qui a également pu compter sur le soutien des élus du territoire, ainsi que de la région Ile-de-France. «Nous ne voulions pas d’un principe qui ne fonctionnerait que pour les quatre premiers arrondissements parisiens, note Amira Haberah. Ici, le vélo électrique peut s’avérer précieux pour les déplacements domicile-travail qui sont en général de l’ordre de 8 à 10 kilomètres pour les salariés du plateau».

Pendant cinq mois, des testeurs vont ainsi être recrutés afin d’avoir de premiers retours sur le fonctionnement de Zoov. Il est encore possible de poser sa candidature, alors que les tous premiers aventuriers viennent de se lancer et que 200 vélos doivent être mis en place d’ici la fin du mois de février.

LAISSER UNE RÉPONSE