Football (Coupe du Monde) : Maéva Clémaron a versé quelques larmes

Football (Coupe du Monde) : Maéva Clémaron a versé quelques larmes

0
PARTAGER
Maéva Clémaron a ressenti beaucoup d'émotion en ouverture du Mondial 2019. ©DR

Si Maéva Clémaron n’est pas entrée en jeu vendredi soir au Parc des Princes contre la Corée du Sud (victoire 4-0 de la France avec des buts signés de Le Sommer, Renard (2) et Henry), la milieu de terrain du FC Fleury 91 a vécu ce match d’ouverture de la Coupe du monde de manière très intense.

Le Républicain : « Comment avez-vous vécu ce premier match de Coupe du monde ?
Maéva Clémaron : Il y avait beaucoup d’émotion. J’ai versé quelques larmes au moment de la Marseillaise. L’ambiance était impressionnante avec ce Parc des Princes plein (ndlr : 45 261 spectateurs), qui chantait. Je n’ai pas les mots. C’était énorme.

Le Rép. : Avez-vous pensé au parcours réalisé pour en arriver jusque-là ?
M.C. : On se l’est dit avec les filles ce soir (ndlr : vendredi) avant le match. Il ne fallait pas oublier d’où on venait. Rien qu’en se le disant, ça a été une source de motivation.

Le Rép. : Y avait-il un peu de pression pour ce match d’ouverture ?
M.C. : Il n’avait pas de pression particulière. Tout l’engouement généré par ce match nous a donné de l’énergie. L’objectif était de surfer sur cette vague. Au final, ça n’a été que du positif.
Le scénario du match et le travail de mes coéquipières a fait aussi qu’on a pu rendre une bonne copie ce soir. Mais il y a encore d’autres copies à rendre dans les semaines à venir qui seront les plus importantes.

Le Rép. : Vous êtes remplaçante. Est-ce que vous vous projetez sur le troisième match de poule contre le Nigéria (ndlr : le lundi 17 juin à Rennes) qui vous permettrait peut-être d’avoir un peu de temps de jeu ?
M.C. : Non, je ne me projette pas. C’est vraiment étape par étape. Je travaille tous les jours et je fais en sorte d’être prête pour que, à tout moment si on a besoin de moi, je sois là. Il n’y a pas de match à calculer. Ce qui compte, ce sont les résultats de l’équipe. C’est tout ce que j’ai en tête ».

Propos recueillis par Aymeric Fourel

 

• L’équipe de France féminine disputera son deuxième match de poule mercredi 12 juin (21h) à Nice.

LAISSER UNE RÉPONSE