Corbeil : après la condamnation du sénateur, le lycée Doisneau refuse d’être...

Corbeil : après la condamnation du sénateur, le lycée Doisneau refuse d’être domicilié avenue Serge Dassault

0
PARTAGER
Le lycée Robert-Doisneau refuse d'être domicilié sur l'avenue Serge Dassault.

Lors du conseil d’administration du lycée Robert-Doisneau de Corbeil-Essonnes organisé jeudi 2 février, les représentants ont voté à l’unanimité une motion refusant la future domiciliation de l’établissement avenue Serge Dassault. 

« La nouvelle adresse du lycée R. Doisneau n’est pas compatible avec les valeurs de l’Ecole de la République », estiment les membres du conseil d’administration de l’établissement situé boulevard Jean-Jaurès à Corbeil-Essonnes. Jeudi 2 février, après la condamnation de Serge Dassault à 5 ans inéligibilité et à deux millions d’euros d’amende pour blanchiment de fraude fiscale, ils ont voté à l’unanimité une motion refusant la future domiciliation du lycée avenue Serge Dassault.

En effet, en avril 2015, lors d’un conseil municipal, la mairie a décidé de débaptiser un tronçon du Boulevard Jean-Jaurès, pour le renommer avenue Serge Dassault. Et le lycée, situé au numéro 95, fait partie de ce tronçon.

La conseil d’administration demande donc à la municipalité de renoncer à domicilier le lycée à cette nouvelle adresse, que les professeurs, parents et élèves jugent « en totale incompatibilité avec les fonctions que la société assigne à l’école, à savoir l’instruction, l’éducation des jeunes et la transmission des valeurs de la République ».

Ils lancent également un appel au rectorat et à la ministre de l’éducation nationale afin qu’ils interviennent dans ce sens auprès de la municipalité.

LAISSER UNE RÉPONSE