Essonne : Une écriture thérapeutique

Essonne : Une écriture thérapeutique

0
PARTAGER
Camille Beuchon a terminé son premier livre à 16 ans.

Dyslexique et dysorthographique, la Génovéfaine Camille Beuchon vient de publier son premier roman.

Elle a écrit les premiers chapitres alors qu’elle n’avait que douze ans. Le roman « Indifférente », de Camille Beuchon est paru début mai aux éditions Jets d’encre. Camille a commencé à écrire très tôt, alors que rien ne la destinait à embrasser une carrière d’écrivain, si ce n’est le côté artistique de sa mère. « Plus jeune, elle était très créative. Mais elle n’a pas pu aller plus loin. Aujourd’hui, c’est comme si je retraçais son chemin », raconte la femme de 20 ans. L’inspiration lui est venue alors qu’elle cherchait un film inexistant sur son ordinateur. « J’avais le déroulement du film en tête. J’étais persuadée de l’avoir sur mon disque-dur,  mais je ne l’ai pas trouvé. Il s’avère qu’il n’existait même pas, alors j’ai décidé de l’écrire. » Elle y a trouvé une véritable thérapie.

Encore sept autres livres à venir

Camille occupait jusqu’ici un poste de vendeuse. Son premier roman dystopique, qu’elle a fini à seize ans, a pour personnage principal une mère charismatique qui se bat pour défendre la liberté, la justice et sa famille. « Je donne une facette de ma personnalité à chacune de mes personnages principales », fait savoir la Génovéfaine. Sept autres romans attendent pour être publiés, dont un sur les violences physiques et morales vécues avec son ex-mari.

Le livre est disponible sur ce lien. Tarif : 21€90.

LAISSER UNE RÉPONSE