Bruno Le Maire choisit l’Essonne pour son premier déplacement ministériel

Bruno Le Maire choisit l’Essonne pour son premier déplacement ministériel

0
PARTAGER
Bruno Le Maire a été accueilli par Thomas Liccioni, dirigeant de Mistral constructeur, et des élus locaux.

« Je veux passer un message fort aux entreprises et surtout aux PME », a déclaré Bruno Le Maire, ce jeudi 18 mai, en se rendant en Essonne pour sa première visite ministérielle. Une arrivée de dernière minute à l’entreprise Mistral constructeur, située à Ris-Orangis, durant laquelle le ministre de l’Economie a voulu démontrer qu’il était un élu de terrain, prêt à s’engager « pour obtenir des résultats ».

Il a choisi une entreprise francilienne, et plus particulièrement essonnienne, pour sa première visite ministérielle. Bruno Le Maire, récemment nommé ministre de l’Economie, était en déplacement à Ris-Orangis, dans les locaux de la société Mistral constructeur, afin de « passer un message fort aux PME« . Aux côtés de Josiane Chevalier, préfète de l’Essonne, Romain Colas, député de la circonscription, et Stéphane Raffalli, maire de Ris-Orangis, le ministre a découvert une entreprise familiale de 45 salariés, spécialisée dans le secteur d’activité de la fabrication d’équipements aérauliques et frigorifiques industriels. Dirigé par Thomas Liccioni, Mistral constructeur est en pleine croissance et devrait s’agrandir dans les mois à venir (l’agglomération Grand Paris Sud devrait prochainement vendre des terrains à l’entreprise).

Venu pour soutenir les PME et « leur assurer une bonne santé en simplifiant les règles et en diminuant les charges », Bruno Le Maire a longtemps été questionné sur le nouveau gouvernement et son choix de maintenir sa candidature pour les législatives dans l’Eure. « Je ne souhaite pas abandonner les électeurs de mon département, à qui je dois tout. Je remets simplement mon mandat en jeu, c’est eux qui décideront« , a-t-il déclaré avant d’affirmer que « les querelles politiciennes n’étaient pas [son] sujet« . « J’ai préféré la France et les Français à un parti. Le nouveau gouvernement est désormais une équipe qui oublie les étiquettes pour enfin obtenir les résultats que le peuple attend depuis vingt ans« , a précisé le ministre de l’Economie.

LAISSER UNE RÉPONSE