Essonne : Les entreprises s’engagent pour l’inclusion

Essonne : Les entreprises s’engagent pour l’inclusion

0
PARTAGER
Les élus locaux aux côtés de la ministre du Travail, le 15 juillet.

Le club « L’Essonne, une chance ! » a été lancé le lundi 15 juillet en présence de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

«Je crois que personne n’est inemployable. Tout le monde a des capacités, il faut seulement accompagner les plus vulnérables vers l’emploi. » C’est dans les locaux de X-Fab, à Corbeil-Essonnes, que la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a lancé le club « L’Essonne, une chance. Les entreprises s’engagent ! » le lundi 15 juillet. Une cérémonie en présence de nombreux élus, notamment Jean-Marie Marx, Haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi, Jean-Benoît Albertini, préfet de l’Essonne, François Durovray, président du Département, et Jean-Pierre Bechter, maire de la ville, ainsi que des entreprises partenaires. Car « les pouvoirs publics ont beau mettre en place tous les dispositifs, rien ne peut se faire sans l’appui des entreprises. Cette collaboration est essentielle pour agir concrètement pour la cohésion du pays et la réussite du tissu économique », a rappelé la ministre.

S’engager pour l’inclusion, tel est donc l’ambition des différents clubs lancés dans les départements français [celui de l’Essonne est le 67e, ndlr]. Grâce à la charte signée ce jour-là, les partenaires s’engagent à ouvrir leur réseau et développer les opérations pour favoriser l’inclusion par l’emploi. En effet, bien que le taux de chômage en Essonne soit inférieur à la moyenne nationale [6,8 % pour le département contre 8,8 % pour la France, ndlr], trois axes doivent être développés : l’emploi des jeunes, notamment ceux issus des quartiers Politique de la ville, l’inclusion des personnes en situation de handicap et l’embauche des réfugiés.

LAISSER UNE RÉPONSE