Handball : Massy fait trembler le PSG

Handball : Massy fait trembler le PSG

0
PARTAGER
Johann Caron et Jonatan Mollerup sont à la lutte avec Henrik Moolgard pour la possession du ballon. Massy a tenu la dragée haute aux Parisiens. ©C.P.

Devant 3 000 spectateurs, les Massicois ont longtemps cru à l’exploit mercredi soir contre le PSG lors de la 23e journée de Starligue avant de s’incliner en fin de match (24-27). Une défaite qui les envoie mathématiquement à l’échelon inférieur.

Les dirigeants du Massy-Essonne Handball ont gagné leur pari. Délocalisée au Grand Dôme de Villebon-sur-Yvette, la rencontre face au Paris Saint-Germain a rassemblé mercredi soir près de 3 000 spectateurs (nouveau record d’affluence pour un match du club). « Il faut tirer un grand coup de chapeau aux dirigeants et aux bénévoles qui ont effectué un investissement énorme depuis un mois pour monter cette soirée, apprécie Tarik Hayatoune. Ce soir, on ne pouvait pas se permettre de prendre plus de quinze buts comme au match aller (17-33). Et je suis fier des gars qui ont été à la hauteur de l’événement. »

Les Massicois ont en effet tenu la dragée au haute au PSG et à ses stars (Karabatic, Hansen, Gensheimer, Sagosen…) durant 57 minutes, ne lâchant prise que dans le money-time sur un arrêt décisif de Thierry Omeyer, qui venait de rentrer en jeu. « On les a fait douter, on leur a fait un peu peur », sourit le capitaine Johann Caron. Auteur d’une belle entame (4-1, 7e), le MEHB a continué sur sa lancée, ne laissant jamais le PSG mener avec plus d’un but d’écart (7-8, 19e puis 10-11 à la pause).

Et même si deux buts de Nikola Karabatic coup sur coup permettent aux Parisiens de prendre leurs distances dès la reprise (10-13, 32e), les Massicois s’accrochent et repassent devant au tableau d’affichage après un 4-0 en trois minutes (14-13, 35e). Au fil des minutes, l’agacement voire l’énervement se lit sur le visage des Parisiens, incapables de faire la différence, même quand les Massicois évoluent plusieurs fois en infériorité numérique (six sur l’ensemble du match). Le Grand Dôme explose quand Etienne Lamy donne deux buts d’avance à Massy (21-19, 45e). Mais une fois encore, c’est Karabatic qui remet Paris dans le droit chemin (21-21). Le PSG prend alors les commandes de la rencontre pour ne plus les lâcher, même si Cramoisy (55e) et Sall (56e, 57e) entretiennent l’espoir d’un match nul.

Finalement battus 24-27, les Massicois sont officiellement relégués en Proligue à trois journées de la fin de la saison. « Il ne faut pas se mentir, on savait qu’on avait laissé passer notre chance depuis longtemps. Maintenant, il faut réussir notre atterrissage du mieux possible pour ne pas gâcher le travail fourni depuis onze mois », prévient Tarik Hayatoune. Après un déplacement à Chambéry mercredi prochain, Massy retrouvera le centre omnisports Pierre-de-Coubertin pour un dernier match à la maison contre Aix le 23 mai.

Aymeric Fourel

Massy – Paris SG : 24-27 (10-11). Arbitres : MM. Bourgeois et Moreno.

Massy. Gardiens : Bellahcene (56 min, 19 arrêts sur 45 tirs dont 0/5 pen.), Huyghe (0/1 pen.). Joueurs de champ : Sall (3 buts sur 8 tirs dont 1/1 pen.), Cramoisy (3/7), Walczak (1/2), Réault (6/7), Alaimo (1/4), Laplace (1/2), puis Caron (cap., 4/9), Lamy (1/2), Mollerup (2/5), Conta, Pirani (1/2), Portet (1/1), Verhaeghe. Entr. : Hayatoune. Non entré : Rance.

Paris. Gardiens : Corrales (51 min, 14/34), Omeyer (3 min, 3/4 dont 0/1 pen.). Joueurs de champ : Gensheimer (4/5), Mollgaard (1/1), Sagosen (1/7), Kounkound (0/2), Remili (1/5), N. Karabatic (6/11), puis Hansen (7/9 dont 5/5 pen.), Nielsen (1/1), Kempf (1/2), Stepancic (3/7), Keita (2/3). Entr. : Serdarusic. Non entrés : Damjanovic, Narcisse (cap.), Nahi.

LAISSER UNE RÉPONSE