Handball : Massy perd le duel des promus

Handball : Massy perd le duel des promus

0
PARTAGER
Auteur de six buts, l'ancien Tremblaysien Ibrahima Sall s'est montré à son avantage contre son club de cœur où il a joué de 2003 à 2015.. ©A.A.

Battus mercredi soir à Tremblay (23-26), les Massicois ne sont pas parvenus à enchaîner un deuxième succès en Starligue. Une défaite qui les renvoie dans la zone rouge.

L’embellie aura été courte. Une semaine après leur première victoire de la saison contre Saran (25-23), les joueurs du Massy Essonne Handball n’ont pas réussi à confirmer mercredi sur le parquet de Tremblay. Une défaite de trois buts (23-26) qui laisse des regrets à Ibrahima Sall. Pour son retour au Palais des sports de Tremblay où il a évolué de 2003 à 2015, dont sept ans comme capitaine, l’arrière massicois aurait bien aimé l’emporter : « Notre fin de première période nous fait mal. On bafouille notre handball. Si on n’a pas ces ratés, on peut égaliser en deuxième période voire plus ».

Oui mais voilà, Massy a encore connu de grosses difficultés sur le plan offensif, notamment lors des trente premières minutes. Les Massicois ont dû attendre la 8e minute pour trouver le chemin des filets… sur un penalty de Sall (1-2). La rencontre débute d’ailleurs sur un rythme de sénateur car après neuf minutes, seulement trois buts ont été inscrits. « On a senti de la crispation des deux côtés », commente Tarik Hayatoune. Mais encore une fois, les Massicois ont fait preuve d’inefficacité en attaque. Et comme la défense était moins solide qu’à l’accoutumée, Samir Bellahcene a été livré à lui-même dans les buts (3 arrêts).

Tremblay en profite pour faire la course en tête (6-4, 17e puis 12-7, 24e). L’écart se creuse petit à petit sous l’impulsion de Pierre Marche et de Marius Sadoveac (3 buts chacun) et surtout du gardien Patrice Annonay (8 arrêts en première mi-temps) si bien que les Massicois regagnent les vestiaires avec déjà six buts de retard (9-15).

A la reprise, Thomas Bauer remplace Samir Bellahcene dans les cages. Coaching payant. Le gardien autrichien effectue quatre arrêts sur les sept premières minutes. Dans le même temps, Jonatan Mollerup se montre efficace (trois buts). Massy réduit la marque (17-13, 37e). Un feu de paille. Tremblay reprend sa marche en avant (20-13, 46e). Massy tente un baroud d’honneur et la petite colonie de supporters massicois se remet à y croire quand Pirani réduit la marque à 21-18 (52e) mais les Lions ne parviennent pas combler l’écart. L’exclusion de Herceg, qui offre un jet de 7 mètres à Honrubia, coupe l’élan massicois. Auteur d’un double arrêt sur un penalty de Pirani (57e), Annonay évite à Tremblay une fin de match délicate. Dans la foulée, Caron se fait expulser pour un mauvais geste sur Sadoveac. Massy, frustré, s’incline pour la neuvième fois de la saison.

Benjamin Braux respire mais le coach tremblaysien ne fanfaronne pas : « Cette victoire fait du bien. On a été vaillants en défense, on a globalement maîtrisé la rencontre, même si à un moment on a eu une baisse de régime ». Tremblay reprend ainsi un point d’avance à Massy qui retombe dans la zone rouge. « Ce n’est pas grave, on reste dans la course au maintien, dédramatise Tarik Hayatoune. On a montré un bel état d’esprit. Dommage qu’on termine la première période à -6 car on est bien revenus sur la deuxième mi-temps. On a fait preuve d’orgueil mais on est partis de trop loin pour espérer arracher un point. »

Aymeric Fourel

Tremblay-en-France – Massy : 26-23 (15-9). Arbitres : MM. Bounouara et Zakarian. 1 000 spectateurs

Tremblay. Gardiens : Annonay (cap., 60 min, 12 arrêts sur 34 tirs dont 1/1 pen.). Joueurs de champ : Tomas (1 but sur 5 tirs, dt 0/1 pen.), Marche (7/9), Steins (1/1), Batinovic (4/11 dt 0/1), Boultif (1/4), Pitre (1/2), puis Courtois (0/1), Honrubia (3/3 dt 3/3 pen.), Sadoveac (6/8), Sebetic (1/1), Azizi (0/2), Sevaljevic. Entr. : Braux. Non entrés : Dresrüsse, Conte, David.

Massy. Gardiens : Bellahcene (30 min., 3/17), Bauer (30 min, 9/20). Joueurs de champ : Sall (6/10 dt 3/3 pen.), Caron (cap., 4/4), Réault (0/1), Conta (2/3), Herceg (2/6), Lamy (1/1), puis Bungue (2/3), Walczak (2/2), Cramoisy (0/2), Portet, Alaimo, Mollerup (3/4), Pirani (1/3 dt 0/1 pen.). Entr. : Hayatoune. Non entré : Verhaeghe.

LAISSER UNE RÉPONSE