Handball : Massy surclassé par le PSG

Handball : Massy surclassé par le PSG

0
PARTAGER
Ibrahima Sall et les Massicois essaieront de ne pas sombrer comme face au PSG en septembre dernier (17-33). ©A.A.

La montagne était trop haute. Les Massicois ont été étrillés 33 à 17 par le PSG handball mercredi soir au stade Pierre-de-Coubertin lors de la 2e journée de Starligue.

« Si les matchs duraient un quart d’heure, on pourrait dire qu’on a rivalisé avec le PSG, malheureusement, ils durent une heure… » Enzo Cramoisy a parfaitement résumé la prestation de son équipe face à l’ogre parisien. Les Massicois ont tenu un petit quart d’heure (6-5, 16e) avant de craquer. « On les a bien accrochés, on a été solides défensivement », poursuit le demi-centre massicois. Mais Paris a mis les points sur les i en faisant rentrer ses cadres (N. Karabatic, Abalo, Segosen, Remili) qui avaient débuté sur le banc. Le jeu parisien s’accélère et Massy, « parti en surrégime », dixit l’entraîneur Tarik Hayatoune, n’a pas pu suivre le rythme.

Incapables de trouver l’ouverture dans la défense parisienne, les partenaires de Johann Caron sont contraints de forcer leur tir pour ne pas être pénalisés. Et quand ils parviennent à faire la différence, ils tombent souvent sur un « Titi » Omeyer toujours aussi solide dans ses cages (12 arrêts). Si bien qu’un tir sur quatre finit dans les filets du PSG en première période. Massy confirme donc ses difficultés en attaque déjà aperçues contre Nantes une semaine plus tôt. « On est tombés sur une défense parisienne beaucoup plus agressive que celle de Nantes, estime Tarik Hayatoune. Il faut que notre jeu d’attaque soit plus rapide, plus incisif pour faire fructifier nos efforts défensifs. » Car même si la défense a pris l’eau au fil des minutes, elle a tenu la route jusqu’à ce que les champions d France réalisent un premier écart (11-5, 22e) avant de clôturer la première période à +10 (17-7).

Au retour des vestiaires, l’écart continue de se creuser. La rencontre se résume à une démonstration des stars parisiennes Mikkel Hansen (9 buts) et Luc Abalo (5 buts) en tête. L’écart grimpe jusqu’à +17 (30-13, 55e). « On a pris plus de trente buts mais il faut relativiser. C’était Paris en face et on sait que l’on ne jouera pas notre maintien sur ce genre de match », assure Enzo Cramoisy. La Ligue des champions, c’est désormais fini pour Massy. « Dès mercredi à Aix, on rentre dans le vif du sujet », lance Tarik Hayatoune, convaincu que son équipe saura cette fois tenir sur tout un match.

Aymeric Fourel

Paris SG – Massy : 33-17 (17-7). Arbitres : MM. Blanchet et Fitoussi.

Paris SG. Gardiens : Omeyer (1re à 42e, 12 arrêts sur 24 tirs dont 1/1 penalty), Corrales Rodal (43e à 60e, 6/10 dt 1/1 pen.). Joueurs de champ : Gensheimer (2 buts sur 2 tirs), Mollgaard (0/1), Stepancic (0/3), Kounkound (0/3), L. Karabatic (3/3), Narcisse (cap., 1/2) puis Hansen (9/11 dont 3/3 pen.), Remili (4/8), Sagosen (4/7 dt 1/1 pen.), Abalo (5/7), N. Karabatic (1/3), Nahi (1/1), Damjanovic (2/3). Entr. : Serdarusic.

Massy. Gardiens : Bauer (1re à 30e, 5/21 dt 0/1 pen.), Bellahcene (31e à 60e, 6/20 dt 0/3 pen.). Joueurs de champ : Sall (3/8), Cramoisy (1/3), Walczak (1/2), Réault (2/3 dt 0/1 pen.), Laplace (2/6), Herceg (1/4), puis Caron (cap., 1/3), Mollerup (2/6), Pirani (1/3 dt 0/1 pen.), Lamy (2/10), Portet (0/1), Alaimo, Conta (1/2), Bungue (0/1). Entr. : Hayatoune.

LAISSER UNE RÉPONSE