Un policier agressé par un homme rencontré via Le Bon Coin

Un policier agressé par un homme rencontré via Le Bon Coin

0
PARTAGER
Image d'illustration.

Deux individus ont été interpellés mardi 4 juillet. Au mois de mai, ils avaient tendu un piège à un policier de Toulouse, venu acheter une voiture que les deux hommes vendaient sur Le Bon Coin. 

Les faits remontent au mois de mai dernier. Un homme, originaire de Toulouse, dégote une voiture sur le site Internet Le Bon Coin. Il contacte alors le vendeur et le rendez-vous est pris quelques jours plus tard, à la gare de Massy-Palaiseau afin d’assurer la transaction : 11 000 euros au total. 3 000 en liquide, le reste en chèque.

Le jour venu, le 15 mai, le vendeur de la voiture change brusquement de lieu de rendez-vous et demande à son acheteur, un policier d’une quarantaine d’années, de se rendre aux Ulis. Ce dernier refuse et propose plutôt que la transaction s’effectue à Bures-sur-Yvette, « réputée plus calme», explique une source proche de l’enquête.

Un coup tiré vers le sol

Les deux protagonistes alors d’accord, se retrouvent à Bures. Mais une fois sur les lieux, l’acheteur est alors pris par surprise par un homme, cagoulé et ganté, qui tente de lui dérober sa sacoche. L’agresseur présumé le menace alors avec un couteau mais le policier parvient à se décrocher de son agresseur.

Alors que le policier dégaine son arme de service, l’homme avance toujours en face de lui, avec le couteau à la main et continue de le menacer. Le policier, qui quelques instants auparavant avait prévenu l’agresseur de son métier, tire alors un coup vers le sol.

« L’homme s’est rendu compte que ça n’était pas une fausse arme et a pris la fuite par peur», explique cette même source policière. Mardi 4 juillet, l’individu qui a posté l’annonce et l’agresseur présumés ont été interpellés et ont été jugés par le tribunal correctionnel d’Evry le jeudi 6 juillet. « En garde à vue, les deux hommes ont nié mais il y a peu de doutes sur leur culpabilité. Nous avons des photos sur lesquelles on les aperçoit poster l’annonce sur Le Bon Coin», ajoute la même source judiciaire.

Plus d’informations à venir. 

LAISSER UNE RÉPONSE