Rugby : Massy souffle le chaud et le froid

Rugby : Massy souffle le chaud et le froid

0
PARTAGER
Jordi Pleindoux et les Massicois ont joué une mi-temps avant de perdre pied. ©M.B

Conquérants en première période vendredi soir à domicile contre Béziers, les Massicois ont lâché prise après la pause pour finalement s’incliner (24-27) pour la huitième fois en huit matchs.

Vivement le 5 mai prochain, date de la clôture du Pro D2. C’est sûrement ce que doivent se dire joueurs et entraîneurs du RC Massy-Essonne dont le chemin de croix s’est poursuivi vendredi soir à domicile contre Béziers. Ils avaient pourtant réalisé une première période très encourageante.

Menés d’entrée de jeu à la suite d’une pénalité de Porical (3e), les Massicois réagissent de suite. Bordes aplatit en coin (5e) avant que Sheridan l’imite cinq minutes plus tard (10-3). Deux essais en cinq minutes, il y avait bien longtemps qu’on n’avait pas vu un RCME aussi conquérant au Ladoumègue. Rabut est d’ailleurs tout près d’aller inscrire un troisième essai mais l’arbitre le coupe dans sa course pour un en-avant de passes préalable (21e). Peu importe, Massy remet ça juste avant la pause. Profitant d’une infériorité numérique biterroise suite au carton jaune du capitaine Best pour une faute d’anti-jeu (33e), Halaifonua marque en force. Avec la transformation de Grimoldby, qui inscrit ses premiers points du match après trois échecs au pied, Massy compte onze points d’avance sur Béziers au moment de reprendre la deuxième période.

Mais les Biterrois, candidats à une place en phases finales, ne peuvent se permettre de perdre des points chez la lanterne rouge. Revenus avec de meilleures intentions, les joueurs de l’Hérault, qui portent un brassard noir en hommage à Raoul Barrière, l’entraîneur de la grande épopée de Béziers dans les années 60-70 (six titres de champion de France), décédé la semaine passée, refont leur retard en un quart d’heure avec notamment un essai de Barrère (17-17, 57e). Groggy, les Massicois ne parviennent plus à mettre la main sur le ballon. Pis, le talonneur Dobson est exclu dix minutes. Et Béziers en profite pour inscrire un deuxième essai par son talonneur espagnol Pinto Ferrer à la suite d’une pénal-touche (17-27, 73e), à la grande joie de la cinquantaine de supporters biterrois présents.  Après ce 21-0 cinglant, les Bleus et Noirs ont un sursaut d’orgueil. Gorin marque en force le quatrième essai massicois du match. Trop tard. Massy concède une huitième défaite en huit matchs (24-27). « On a joué une mi-temps, souffle le demi de mêlée Benjamin Prier. Après la pause, Béziers s’est réveillé et on subi. On n’arrive toujours pas à remonter la pente. »

Aymeric Fourel

MASSY – BEZIERS : 24-27 (17-6). Arbitre : M. Datas (Ligue Occitanie). 1 403 spectateurs.

Evolution du score : 0-3, 5-3, 10-3, 10-6, 17-6 (mt), 17-9, 17-14, 17-17, 17-20, 17-27, 24-27.

Les points. Pour Massy : 4E Bordes (5e), Sheridan (10e), Halaifonua (38e), Dumoulin (80e) ; 2T : Grimoldby (38e), Ortolan (80e). Pour Béziers : 2E Barrère (52e), Pinto Ferrer (73e) ; 1T (75e) et 5P (3e, 31e, 44e, 57e, 66e) : Porical.

Cartons jaunes : Dobson (65e) à Massy ; Best (33e) à Béziers.

L’équipe de Massy : Rabut – Delaï, Delage (cap.), Sheridan, Bituniyata (Ropiha, 70e) – (o) Grimoldby (Ortolan, 67e), (m) Prier (Dauvergne, 74e) – Pleindoux (Dumoulin, 60e), Halaifonua, Gorin – Chauveau (Bordes, 68e-75e), Cazac (Charlon, 49e) – Kaïkatsishvili (Ferrer, 51e), Bordes (Dobson, 51e), Soave (Abadie, 51e-68e). Entr. : Faugeron, Gonin et Larousse.

L’équipe de Béziers : Porical – Douglas, Puleta, Rawaca, Bérard (Nawaqatabu, 53e ; Suchier, 75e) – (o) Katz, (m) Munilla (Pic, 73e) – Wilkins, Hoarau (Viiga, 53e), Best (cap.) – Maamry (Tuineau, 63e), Tuineau (Barrère, 45e) – Hagan (El Fakir, 53e), Marco Pena (Pinto Ferrer, mt), Wardi (Fernandes Moreira, mt). Entr. : Aucagne et Gérard.

LAISSER UNE RÉPONSE