Rugby : Massy à court de munitions

Rugby [Pro D2] : Massy à court de munitions

0
PARTAGER
Pierre-Henri Azagoh pris par le trois quart centre Hansell Pune. Les Massicois sont tombés sur de solides Oyomen vendredi soir. ©M.B.

Après s’être offert le scalp de Brive et de Biarritz au stade Jules-Ladoumègue, les Massicois n’ont pu réussir la passe de trois contre Oyonnax vendredi soir. Battus 32-21 par l’ancien pensionnaire du Top 14, ils ont entrevu l’exploit durant un petit quart d’heure avant de sombrer en deuxième période.

Rendus méfiants par les récentes performances de Massy à domicile contre Brive et Biarritz, les entraîneurs d’Oyonnax avaient choisi d’aligner la grosse équipe pour leur déplacement dans l’Essonne. A raison. La formation de l’Ain s’est imposée 32-21 au terme d’une rencontre globalement bien maîtrisée. Car, malgré les deux cartons jaunes concédés coup sur coup en première période qui leur ont coûté deux essais, les « Oyomen » n’ont pas paniqué, sûrs de leur jeu. « Excepté Tison (3e ligne) et Blaise Dumas (pilier), tous les joueurs d’Oyonnax présents ce soir ont joué en Top 14 l’an dernier », constate Didier Faugeron. L’entraîneur du RCME en voulait moins à ses troupes qu’au corps arbitral : « Les joueurs ont tout donné, ils se sont envoyé comme des fous mais Massy n’est pas pris au sérieux par les arbitres. Je demande qu’on nous respecte, même si on a le plus petit budget du Pro D2. Je ne cherche pas d’excuse quand je dis ça, Oyonnax était bien trop fort mais ils n’ont pas besoin de l’aide des arbitres pour gagner. »

Après un gros travail de sape dans les 22 mètres massicois, les visiteurs trouvent l’ouverture sur une croisée entre Botica et Hansell Pune conclue par ce dernier (18e). Mais comme face à Brive et Biarritz, la réaction massicoise ne se fait pas attendre. Bituniyata, par sa puissance, sème le désordre dans la défense adverse. Sykes, coupable d’un mauvais geste, est exclu dix minutes (29e). La sentence est immédiate. Pénal-touche, groupé pénétrant et essai d’un Thomas Bordes rageur (7-7, 30e). Le talonneur du RCME avait à cœur de briller devant son ancien club (2015-2017).

A peine le réengagement effectué, la furie massicoise reprend de plus belle. Hansell Pune est à son tour exclu (34e). A 13 contre 15, Oyonnax craque et encaisse un second essai, identique au premier, toujours par l’intermédiaire de Bordes (14-7, 35e), désormais meilleur marqueur du RCME avec cinq essais. Mais Massy ne profite pas suffisamment de sa supériorité numérique et concède une pénalité juste avant la pause qui permet à « Oyo » de réduire la marque (14-10).

Au retour des vestiaires, Massy se retrouve à son tour en infériorité numérique, Bituniyata ayant mal maîtrisé un plaquage sur Hansell Pune (45e). Sûrement le tournant du match car ce carton jaune coûte cher aux Massicois qui, en dix minutes, concèdent dix points dont un essai de Codjo. Ce dernier aura fait mal son club formateur (14-20, 51e). L’ailier d’Oyonnax assomme un peu plus les Bleus et Noirs en concluant une belle séquence avants/trois quarts (14-25, 62e). « Face à ce genre d’équipe, tu ne peux te permettre de jouer à 14 sinon tu le paies au prix fort. On a le droit à aucune erreur durant 80 minutes », commente Didier Faugeron.

Incapables de mettre la main sur le ballon, les Massicois subissent les vagues déferlantes adverses. Sur l’une d’elles, l’ouvreur Botica s’offre un essai, concluant un match plein (14-32, 76e). Les visiteurs continuent de pousser pour tenter d’aller chercher le bonus mais se font contrer. Steven David chipe un ballon en mêlée pour un essai de 50 mètres mais ça n’y changera rien. Massy s’incline pour la neuvième fois de la saison et reste lanterne rouge, à neuf points du trio Aurillac-Montauban-Colomiers.

Aymeric Fourel

MASSY – OYONNAX : 21-32 (14-10). Arbitre : M. Bouzac (Ligue Auvergne/Rhône-Alpes). 1 840 spectateurs.

Evolution du score : 0-7, 7-7, 14-7, 14-10 (mt) ; 14-13, 14-20, 14-25, 14-32, 21-32.

Les points. Pour Massy : 3E : Bordes (30e, 35e), David (80e+1) ; 3T : Graaff. Pour Oyonnax : 4E : Hansell Pune (18e), Codjo (51e, 62e), Botica (76e) ; 3(18e, 51e, 76e) et 2(40e, 46e) : Botica.

Cartons jaunes : Bituniyata (45e) à Massy ; Sykes (29e), Hansell Pune (34e) à Oyonnax.

L’équipe de Massy : Graaff – Sella (Sheridan, 77e), Delage (cap.) (Bituniyata, 72e), Sheridan (Ropiha, 63e), Bituniyata (Be. Dumas, 63e) – (o) Grimoldby, (m) Prier (Dauvergne, 66e) – Pleindoux, Halaifonua, Azagoh (David, 59e)Madigan (Cazac, 52e), Chauveau (Madigan, 66e) – Currie (Ferrer, 56e), Bordes (Gau, 67e), Soave (Abraham, 56e-77e). Entr. : Faugeron, Gonin et Larousse.

L’équipe d’Oyonnax : Etienne Codjo, Inman (Hopper, 63e), Hansell Pune, Giresse (Michel, 47e) – (o) Botica, (m) Gondrand (Audy, 63e) – Tison (Herjean, 57e), Grice, Taïeb (cap.) – Damon Battye, Sykes Bl. Dumas (Tui, 47e), McDonald (Geledan, 47e), Vartan (Raynaud, 47e). Entr. : Buononato et Edmonds. Non entré : Njewel.

LAISSER UNE RÉPONSE