Rugby : Massy craque à 14 face à Brive

Rugby [Pro D2] : Massy craque à 14 face à Brive

0
PARTAGER

Lourdement battus vendredi soir sur la pelouse de Brive vendredi dernier (13-37), les Massicois ont tenu une mi-temps avant de céder en infériorité numérique.

On leur promettait une soirée compliquée, les Massicois y ont eu droit puisqu’ils sont repartis de Brive avec cinq essais et 37 points concédés. Battus 37-13, les Essonniens ont toutefois tenu tête aux Brivistes, du moins durant les quarante premières minutes, avant de craquer – à 14 contre 15 – juste avant la sirène sur un essai d’Olding (15-3 à la pause). Mais jusque-là, les partenaires de Loïc Charlon avaient fait preuve d’un bel état d’esprit en défense, annihilant toutes les tentatives adverses. Bien décidés à prendre leur revanche du match aller (défaite 30-19), les Corréziens se sont aussi montré trop maladroits dans les zones de marque.

Peut-être ont-ils cru que le match allait être une formalité après que Le Bourhis inscrit le premier essai du match entre les poteaux après seulement trois minutes de jeu. Un essai qui concrétise une longue séquence de jeu partie d’une touche. Brive monopolise le ballon sans pour autant faire la différence. C’est Olding qui donne trois points de plus sur pénalité (10-0, 11e).

Après un premier quart d’heure de jeu difficile, les Massicois sortent enfin de leur camp. Sur une relance au pied du jeune arrière Maëlan Rabut, l’un des six Massicois issus du centre de formation présents sur la feuille de match, Bituniyata puis Sheridan permettent aux Massicois de se retrouver dans les cinq mètres brivistes mais ils butent sur la défense adverse. Grimoldby inscrit toutefois les premiers points du RCME (10-3, 17e). Dès lors, les Brivistes campent dans les 22 massicois sans parvenir à marquer jusqu’à la sortie sur carton jaune de Rabut. Une infériorité numérique qui se paie cash, et les Massicois regagnent les vestiaires avec douze points de retard (15-3).

Les Essonniens ne se découragent pas et reviennent avec de belles intentions. Malgré une pénalité de Grimoldby (45e) et un rush de Bituniyata le long de la ligne de touche, avorté par un en-avant de Grimoldby (49e), les Massicois, à nouveau à 14 après le carton jaune de David pour un plaquage sans ballon, subissent de plus en plus les vagues brivistes. Da Ros sur un maul porté (53e), Chauvac sur une nouvelle touche (61e) puis Hirèche (71e) font gonfler le score (34-6) avant que Graaff ne sauve l’honneur (34-13, 75e).

« Quand on joue vingt minutes à 14, c’est très compliqué de pouvoir espérer quelque chose et encore plus quand le pilier droit sort et qu’il est remplacé par un gaucher. La mêlée, qui avait jusque-là plutôt bien résisté, devient alors bancale. On est alors privé de ballons. C’est dommage car, en défense, on a réussi de belles séquences. Sans cette grosse débauche d’énergie, le score aurait pu être plus lourd », analyse le co-entraîneur Stéphane Gonin, qui n’a pas voulu épiloguer sur la petite altercation qui a opposé Benoit Larousse, le coach des avants, à Sylvain Abadie à sa sortie du terrain (73e). Ce dernier, qui a mis un coup d’épaule volontaire à son entraîneur, n’a semble-t-il pas apprécié d’être remplacé une quarantaine de minutes après avoir fait son entrée à la place d’Antoine Abraham, victime d’une petite commotion (32e). Ambiance, ambiance… « Dans l’ensemble, cela se passe bien entre les joueurs et avec les entraîneurs mais certains pensent avant tout à leur petite gueule plutôt qu’aider l’équipe », regrette Stéphane Gonin.

Aymeric Fourel

BRIVE – MASSY : 37-13 (15-3). Arbitre : M. Guatelli (LiguAuvergne/Rhône-Alpes).

6 887 spectateurs.

Evolution du score : 7-0, 10-0, 10-3, 15-3 (mt), 15-6, 22-6, 27-6, 34-6, 34-13, 37-13.

Les points. Pour Brive : 5Le Bourhis (4e), Olding (40e+1), Da Ros (53e), Chauvac (61e), Hirèche (71e) ; 3T : Olding (4e), Marquès (53e, 71e) ; 2P : Olding (11e), Marquès (80e)Pour Massy : 1Graaff (75e) ; 1T : Graaff (75e) ; 2P : Grimoldby (17e, 45e) .

Cartons jaunes : Rabut (38e), David (47e) à Massy.

L’équipe de Brive : Jurand (Nacébé, 62e) – Romanet, Le Bourhis, Galala (Pètre, 59e), Muller Aranda, – (o) Olding (Delarue, mt), (m) Marquès – Hirèche (cap.), Fa’aso’o, Waqaniburotu (Voisin, 57e) – Marais, Lebas (Lagrange, 57e) – Bekoshvili (Johnston, 48e), Da Ros (Jammes, 62e), Chauvac (Goginava, 62e). Entr. : Davidson, Casadéï et Péjoine

L’équipe de Massy : Rabut – Dumas, Delaï, Sheridan (Bituniyata, 70e), Bituniyata (Graaff, 61e) – (o) Grimoldby (Ortolan, 65e), (m), Dauvergne (Prier, 65e) – David, Halaïfonua, Azagoh (Danton, mt) – Cazac (Witz, mt), Charlon (cap.) – Chocou (Chellat, 57e), Bordes (Dobson, 30e-61e), Abraham (Abadie, 32e puis Chocou, 73e). Entr. : Faugeron, Gonin et Larousse.

LAISSER UNE RÉPONSE