Rugby : Nevers enfonce Massy

Rugby [Pro D2] : Nevers enfonce Massy

0
PARTAGER
A l'image d'Andre Gorin plaqué par Rudy Derrieux et Maxence Barjaud, les Massicois n'ont jamais pris en défaut la défense neversoise. ©M.B.

La messe est dite. En s’inclinant pour la septième fois de la saison à domicile contre l’ogre Nevers (6-30) vendredi soir, le RC Massy-Essonne se dirige tout droit vers la Fédérale 1.

« C’est la première fois dans l’histoire du club qu’on s’impose à Massy ». Régis Dumange, le président-mécène de l’USO Nevers, est tout sourire alors que ses joueurs fêtent leur victoire dans les vestiaires. Leur succès bonifié obtenu vendredi soir au stade Jules-Ladoumègue leur permet de reprendre les commandes du Pro D2. De l’autre côté des vestiaires, la porte est longtemps restée close après cette quinzième défaite de la saison.

Les Massicois ont pourtant tenu tête à Nevers durant la première période. Ils ouvrent le score sur leur première incursion dans les 22 mètres adverses grâce à une pénalité de Graaff (4e) mais surtout ils sont impeccables en défense face au défi physique imposé par les Nivernais qui, par trop de maladresse ou de précipitation, perdent plusieurs ballons dans la zone de marque massicoise (7e, 10e, 18e). Venus clairement pour prendre le bonus offensif, les joueurs de l’USON insistent et font céder le verrou massicois à la 19e minute. Falealii envoie un coup de pied par dessus la défense. Naqiri, seul à la retombée, n’a plus qu’à aplatir (3-7). Nevers vient de prendre les commandes de la rencontre (6-13) et ne les lâchera plus jusqu’à la sirène.

Les Massicois peuvent nourrir des regrets sur la fin de la première période. Après un ballon porté mal négocié, Delhommel est tout près de marquer mais le ballon lui échappe le ballon dans l’en-but. Dans la foulée, après plusieurs mêlées, les Bleus et Noirs pilonnent la ligne nivernaise sans réussir à inscrire cet essai qui leur aurait permis de repartir en deuxième période avec un score de parité.

Les partenaires de Loïc Charlon, promu capitaine en l’absence de Christophe Desassis (commotion), Baptiste Delage (blessé) et Jordi Pleindoux (suspendu jusqu’au 11 février après son carton rouge reçu contre Bourg-en-Bresse), tentent bien de poursuivre sur leur lancée. Impeccables en mêlée, ils ont toutefois trop peu de munitions pour faire vaciller le rouleau compresseur bourguignon.

Sûrs de leur force, les Nivernais obtiennent ce qu’ils étaient venus chercher, à savoir le bonus offensif grâce à deux essais de Raisuqe (56e) sur un coup de pied à suivre de Derrieux, et de Ceyte (67e) sur un gros travail de Cotte. Deux essais transformés par Henry dont l’entrée en deuxième période aura dynamisé le jeu adverse et réduit à néant les espoirs massicois.

« On n’a pas démérité notamment en mêlée où on les a mis souvent en difficulté mais on n’a pas été récompensés de nos efforts, regrette le co-entraîneur massicois Stéphane Gonin. On a compliqué la tâche des Nivernais mais on leur a aussi facilité la tâche en leur rendant des ballons au pied de façon naïve. On a aussi été trop approximatifs en touche pour bénéficier de ballons portés. » Les Massicois terminent donc ce premier bloc de l’année 2019 sans aucun point. Ils se retrouvent désormais à 17 longueurs de la zone de flottaison. Un gouffre. Et le chemin de croix n’est pas fini. Massy se rendra à Brive, autre candidat à la montée, lors du prochain bloc, le 8 février.

Aymeric Fourel

MASSY – NEVERS : 6-30 (6-13). Arbitre : M. Praderie (Ligue Occitanie). 1 280 spectateurs.

Evolution du score : 3-0, 3-7, 3-10, 6-10, 6-13 (mt), 6-20, 6-23, 6-30.

Les points. Pour Massy : 2P : Graaff (4e, 29e). Pour Nevers : 3E : Naqiri (19e), Raisuqe (56e), Ceyte (67e) ; 3T : Vuillemin (19e), Henry (56e, 67e) ; 3P : Vuillemin (22e, 32e), Henry (65e).

Carton jaune : Ropiha (65e) à Massy.

L’équipe de Massy : Rabut – Mendès (Juniver, 68e), Ropiha (Jacomme, 75e), Delaï, Dumas – (o) Graaff, (m) Prier (Dauvergne, 65e) – David, Gorin, Dumoulin (Halaifonua, 53e) – Cazac (Chauveau, 42e), Charlon (cap.) (Dumoulin, 68e)  – Chocou (Ferrer, 53e), Delhommel (Bordes, 53e), Soave (Chellat, mt). Entr. : Faugeron, Gonin et Larousse.

L’équipe de Nevers : Autagavaïa – Raisuqe, Naqiri, Derrieux, Bonvalot – (o) Vuillemin (Henry, 46e), (m) Falealii (Urruty, 66e) – Quercy (Gibouin, 68e), Fabrègue (cap.) (Fraser, 61e), Cotte – Ceyte, Bradshaw (Barjaud, 13e) – Roelofse (M. Curie, mt), Elliot (Maury, 11e), Seneca (Papidze, 56e). Entr. : Péméja et Jan.

LAISSER UNE RÉPONSE