Essonne : mobilisation contre la loi Blanquer à Etampes

Essonne : mobilisation contre la loi Blanquer à Etampes

0
PARTAGER
manifestation contre loi blanquer etampes
Non à la loi Blanquer. Pas touche aux écoles de proximité. Ras le bol // parents en colère

Jeudi 11 avril, élus et directeurs d’école ont donné rendez-vous aux parents d’élèves pour manifester contre la loi Blanquer devant l’Inspection académique d’Etampes. 

“Non à la loi Blanquer.” Ce sont les mots inscrits sur la plupart des pancartes tenues par les manifestants. Michel a 82 ans et en tient une. Avec près d’une centaine de personnes, il participe au rassemblement contre la loi Blanquer dans la cour de l’Inspection académique de l’Essonne à Etampes.  “Dans une école, j’organise des cours de français pour les mères de famille. Ce projet n’aurait pas eu lieu sans la directrice de l’établissement. Avec cette loi, il y a une chance sur dix qu’elle ne soit plus là“, s’inquiète-t-il.

manifestation contre loi blanquer etampes
Les manifestants se rassemblent dans la cour de l’inspection académique

Les directeurs d’école perdus dans la loi Blanquer

Pour la maire de Chalou-Moulineux, Geneviève Mennelet, “cela fait longtemps que le Ministère de l’Education veut regrouper les écoles“. Parmi les propositions du projet de loi “pour une école de la confiance”, des écoles primaires fusionneraient avec un collège pour créer des “établissements publics des savoirs fondamentaux” (EPSF) avec un seul chef d’établissement. Le texte de loi ne précise pas la place des directeurs d’école. Trois d’entre eux sont venus manifester. “ Nous sommes là car la communication de l’Etat est incompréhensible. En tant que directeur, nous entendons beaucoup de choses qui nous font imaginer le pire pour les directeurs d’école et les petites écoles. On attend d’être rassuré et que le Ministre de l’Education soit plus clair”, précise-t-elle.

manifestation contre loi blanquer etampes
Enseignants, directeurs d’école, élus et parents d’élèves se sont rassemblés. Ils sont près d’une centaine dans la cour.

Les élus sont montés au créneau pour montrer leur soutien aux établissements scolaires. “Sachez que vous avez tout notre soutien contre cette loi scélérate“, déclare le maire d’Etampes Bernard Laplace. La veille du rassemblement, le mercredi 10 avril, le Conseil municipal de la ville a adopté une motion de soutien “aux directeurs et directrices décoles, ainsi qu’à tous les enseignants et parents d’élèves concernés par les dispositions du projet de loi “l’école de la confiance””. La Communauté d’Agglomération Etampois Sud Essonne (CAESE) a également apporté son soutien en conseil communautaire jeudi soir.

Pour le député Franck Marlin, “il est important de garder un lien social entre une direction dans l’enceinte de l’école et les familles. Blanquer est un homme arrogant qui fait tout le contraire d’un projet de proximité“. Une délégation de directeurs du syndicat Sud-Education sont en attente d’un rendez-vous avec l’inspectrice académique d’Etampes pour connaître leur avenir.

LAISSER UNE RÉPONSE