Etampes : Franck Marlin, le député-maire, crée l’émotion sur Twitter

Etampes : Franck Marlin, le député-maire, crée l’émotion sur Twitter

0
PARTAGER
Le député maire s'est exprimé sur le réseau social

Dans un tweet, publié mercredi 10 février au soir, sur le réseau social, le député-maire d’Etampes s’est exprimé sur la déchéance de nationalité.

Franck Marlin, le député-maire d’Etampes, a suscité l’émoi mercredi 10 février au soir, sur le réseau social Twitter. Il a en effet indiqué, après le vote de la déchéance de nationalité par l’Assemblée nationale qu’il «faut élargir cette sanction aux proches également».

 

Une sortie qui a engendré de nombreuses réactions des internautes.

Pour certains, ce fut pour demander des précisions :

Ou d’autres, se sont exprimés sur le ton de l’humour assimilant le député maire au dictateur de Corée du Nord :

Un Twittos a quant à lui préféré souligner les présences… ou non du député à l’Assemblée. 

Ces critiques n’ont pas pour autant découragé Franck Marlin qui a confirmé ses positions jeudi 11 février sur Twitter à nouveau :

Le député-maire d’Etampes avoue avoir été surpris par cette réaction des réseaux sociaux et il livre ce jeudi matin ses réflexions sur le sujet. « La toile s’est déchaînée pour moi et c’est une première. Mais quand on écrit quelque-chose il faut assumer et c’est ce que je fais. Je ne suis pas là pour justifier ou pas mes propos. Je fais ce que je dis. C’est pour cela que je vais déposer une proposition de loi pour que les complices de quelqu’un qui a trahi la République ou que les proches qui n’ont rien fait pour l’en empêcher puissent être, potentiellement, déchus de la nationalité française ».

Franck Marlin a l’habitude d’utiliser sa liberté de parole et cet événement ne va certainement pas changer sa façon de faire. « Au moins les choses sont claires et les gens connaissent ma position. On ne peut pas reprocher aux gens de ne pas s’exprimer et leur dire ensuite « vous ne pouvez pas dire ça ». Je suis un esprit libre et je le resterai », conclut le parlementaire Essonnien, qui confie avoir également reçu des nombreux messages de soutien depuis hier.

LAISSER UNE RÉPONSE