Essonne : Deux frères victimes d’un règlement de comptes à Grigny

Essonne : Deux frères victimes d’un règlement de comptes à Grigny

0
PARTAGER

MISE A JOUR VENDREDI 6 OCTOBRE A 10H : Selon un communiqué du parquet d’Evry, les deux frères sont décédés dans la nuit.

 

Deux frères ont été la cible de tirs ce jeudi 5 octobre, vers 12h30, dans la cité de la Grande Borne à Grigny, dans le quartier de la Peupleraie. Les deux victimes, âgées de 26 et 28 ans, ont reçu une balle dans la tête et ont été transportés dans des hôpitaux parisiens. Leur pronostic vital était très engagé.

Selon les premières informations, il s’agirait d’un règlement de comptes : un homme à vélo aurait tiré avant de prendre la fuite. A l’arrivée de la police, une rixe avait éclaté entre plusieurs habitants et un homme roué de coups. Les forces de l’ordre ont été obligée de l’exfiltrer sans savoir s’il s’agit, pour l’instant, du tireur. « Cette personne était mise en sécurité par les services de police auxquels elle déclarait que, quelques instants plus tôt, son fils l’avait appelé sur son lieu de travail en lui indiquant être en danger et qu’il était venu sur place sans connaître les motifs de crainte de son fils. Au même moment, le fils en question, âgé de 21 ans, demeurant dans le quartier de la Grande Borne, était à son tour pris à partie par ce même groupe d’individus. Les services de police réussissaient à l’extraire et décidaient de le placer en garde à vue », fait savoir Eric Lallement, procureur de la République auprès du tribunal d’Evry.

Pour l’heure un important dispositif de CRS a été déployé sur place et les enfants de l’école Bélier-Cerf, située à proximité, ont été confinés dans les bâtiments.

« Les deux victimes sont connues des services de police. L’un a été condamné à plusieurs reprises pour des faits de recel, rébellion, outrages sur agents de la force publique, vol et conduite sans permis; le second a été condamné à des peines d’amende pour des faits de vol, violences, détention de produits stupéfiants et conduite sans permis », poursuit le parquet d’Evry dans un communiqué.

L’enquête ouverte du chef de tentative d’assassinat a été confiée au service régional de police judiciaire de Versailles.

LAISSER UNE RÉPONSE