Essonne : le prospecthon de la mission locale VYVS explose les records

Essonne : le prospecthon de la mission locale VYVS explose les records

0
PARTAGER
Les jeunes de la mission locale de Boussy/Quincy étaient d'attaque dès 9h30. Au centre, le directeur de l'antenne, Jean-Luc Collin.

Ce mardi 26 mars, 60 jeunes des huit antennes des missions locales du Val d’Yerres Val de Seine ont prospecté dans les commerces du coin afin de récolter des offres d’emploi ou de stage. Ils ont réussi à obtenir au moins 220 annonces, alors qu’ils étaient moins nombreux que l’année dernière.

A la mission locale de Quincy / Boussy-St-Antoine, il était 9h30 quand les jeunes se sont mis en route ce mardi 26 mars. Les dix sélectionnés pour le Prospecthon étaient répartis en quatre petits groupe. Le matin, ils ont prospecté à l’intérieur du Cora, dans la zone commerciale de la grande surface, celle de Lidl et à côté du centre-ville de Quincy. L’après-midi était destiné à l’hôpital Claude-Galien et au centre commercial Carré Sénart. Tous avaient fait des efforts de présentation, suite aux conseils prodigués par les chefs d’entreprises qui leur ont rendu visite l.

Jemima et Cassandra ont prospecté dans la zone commerciale de Cora. La première est âgée de 23 ans. Après avoir travaillé près de deux ans dans un hôpital du Val-de-Marne, elle a déposé son dossier pour les concours infirmiers. En attendant les épreuves, elle est à la recherche d’un emploi. « Peu importe le domaine, du moment que ça paye ». La seconde a 19 ans et est déscolarisée depuis vendredi dernier alors qu’elle suivait des études en Sciences et technologies de la santé et du social (ST2S). Elle a fait ce choix car elle n’arrivait plus à suivre : « C’était trop dur ». Elle cherche désormais une activité pour « s’occuper et avoir de l’argent ». Toutes les deux étaient accompagnées par Eliane Ebako, conseillère à la mission locale.

Des refus suivis de propositions

Devant les commerçants, elles expliquent avec aisance qu’elles participent à une journée spéciale avec la mission locale. Certes, elles ont d’abord essuyé quelques refus. « Ils ne prennent pas ici », déclarait déçue, Cassandra, après avoir discuté rapidement avec le personnel d’accueil d’un espace dentaire. « Ici non plus, a cause de données trop confidentielles », lançait Jemima, après être passée dans un laboratoire d’analyses médicales. « N’oubliez pas de regarder les vitrines, parfois des offres sont affichées », les encourageait Eliane d’un ton bienveillant. A force de persévérance, à 11h, Jemima et Cassandra avaient déjà récolté trois offres : deux stages non rémunérés et un contrat 24h en CDI.

A 16h, les prospecteurs étaient attendus au siège de la mission locale, à Montgeron. Les 60 jeunes des huit antennes de la mission locale du Val d’Yerres Val de Seine (Montgeron, Vigneux, Draveil, Crosne, Yerres, Brunoy, Epinay-sous-Sénart et Quincy/Boussy) comptabilisaient, au total, au moins 220 offres. Soit 20 de plus que l’année passée. Une explosion des records ! « Nous nous attendions à une moisson plus moindre que l’année dernière, étant donné que nous sommes moins », estimait Laurent Quignon, responsable espace emploi à la mission locale. Comme chaque année, des jeunes sont convoqués pour des entretiens. « Cette fois, trois jeunes de Montgeron, Vigneux et Draveil ont des rendez-vous programmés », fait savoir Laurent.

La nouveauté de cette année : le défi selfie

En début de semaine prochaine, chaque jeune prospecteur sera vu individuellement par une conseillère afin de faire un point. A partir de mercredi, les offres seront passées au peigne fin par le personnel de la mission locale, afin d’en savoir plus sur les attentes des recruteurs. En fin de semaine, la totalité des offres seront communiquées à tous les jeunes de la mission locale dans le but d’y donner suite. « Il arrive souvent que des jeunes soient recrutés six mois après », explique Laurent.

Nouveauté de ce prospecthon 2019 : les jeunes devaient relever le défi selfie. « L’année dernière, ils avaient prospecté sous la pluie. Cette année, l’idée était de proposer un petit plus afin de donner du pep’s », détaille le responsable. Défi réussi, une cinquantaine de photos a été récoltée.

Meilleur temps, meilleure ambiance et meilleurs résultats, l’édition 2019 du Prospecthon a eu tout bon.

 

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE