Exclu Le Républicain : Le Virois Djibril Camara “honoré” d’être appelé en...

Exclu Le Républicain : Le Virois Djibril Camara “honoré” d’être appelé en équipe de France

0
PARTAGER
Djibril Camara a été appelé pour la première fois en équipe de France. Le trois-quarts du Stade Français a commencé le rugby à l'ES Viry-Chatillon. ©CC

Joueur de l’ES Viry-Chatillon de 10 à 13 ans, l’ailier et arrière du Stade Français, Djibril Camara (26 ans) a été appelé pour la première fois en équipe de France, dimanche, dans le cadre du Tournoi des VI Nations. Les Bleus iront affronter le Pays de Galles vendredi (21h05). 

Le Républicain : « Votre nom circulait depuis plusieurs mois, cette fois c’est fait. Vous êtes appelé en équipe de France. Quelle a été votre réaction à l’annonce de cette nouvelle ?

Djibril Camara : Je n’y ai pas cru ! On m’a prévenu dimanche matin. Franchement, je pensais que c’était une blague et je ne trouvais pas ça drôle. J’ai rappelé la secrétaire trois fois pour lui demander si c’était vrai. Finalement, Jeff Dubois (entraîneur adjoint de l’équipe de France et ex-entraîneur du Stade-Français) me l’a confirmé dans la foulée. A 17 heures, mon sac était prêt. J’ai fait mon premier entraînement lundi matin.

Le Républic : Vous palliez le forfait de Teddy Thomas, blessé avec le Racing ce week-end. Que représente pour vous l’équipe de France ?

Djibril Camara : Je suis si honoré d’être appelé. C’est bien qu’on me laisse ma chance. Je ne sais pas si je vais jouer mais si c’est le cas, tant mieux. Sinon, je serai déjà très heureux de m’entraîner avec les Bleus. J’avais tellement envie d’y goûter !

Le Républicain : Cette nouvelle vient-elle récompenser votre belle saison l’an passé avec le Stade Français, qui vous a mené au titre de champion de France ?

Djibril Camara : J’ai été blessé au genou pendant six mois il y a deux ans. J’ai failli tout laisser tomber. Depuis, je me donne à fond à tous les matchs pour prouver que je ne suis pas si nul. Je voulais juste montrer qui je suis.

Le Républicain : Avant de partir au Stade Français, vous étiez à l’ES Viry-Chatillon. Tout a commencé là-bas ?

Djibril Camara : Je suis né à Juvisy-sur-Orge mais j’ai grandi à Viry. Je jouais au rugby dans la rue. Christophe Beaumont, un entraîneur de l’ES Viry, m’a repéré. J’avais 10 ans et il m’a proposé de venir jouer dans son club. Ça m’a plu, je suis resté jusqu’à l’âge de 13 ans. Mon ancien coéquipier à Viry et ami Jérémy Fumey, avait parlé de moi au staff du centre de formation du Stade Français. Il y était parti un an plus tôt. Je l’ai suivi et c’est grâce à lui et à Viry si je suis en équipe de France aujourd’hui. »

LAISSER UNE RÉPONSE