Football (Coupe de France) : Des défis de taille

Football (Coupe de France) : Des défis de taille

0
PARTAGER
Neuf clubs essonniens disputent le 5e tour de la Coupe de France ce week-end.

Comme l’an passé au même stade la compétition, neuf clubs essonniens disputeront le 5e tour de la Coupe de France ce week-end. Mais la plupart vont devoir batailler pour franchir l’obstacle, notamment cinq d’entre eux qui seront opposés à des clubs hiérarchiquement supérieurs. Tour d’horizon.

Le 5e tour de la Coupe de France va donner lieu à des affiches très déséquilibrées ce week-end dans l’Essonne. En premier lieu, dimanche (14h30) à Saint-Pierre-du-Perray (stade Just-Fontaine) où l’entente Saint-Germain/Saint-Pierre, club de District (D2), sera opposé à Versailles, pensionnaire de National 3, soit cinq divisions d’écart. « Il faudra bien défendre car si on prend un but dans le premier quart d’heure, ça va être très dur », prévient Eric Grassi, l’entraîneur du petit poucet essonnien, qui espère « ne pas prendre une valise (sic) ».

Dans le même temps, au stade Henri-Hurt de Crosne, le Val d’Yerres/Crosne (R2) sera opposé à l’AC Boulogne-Billancourt (N2). Malgré les trois divisions d’écart, les Yerrois (3es de leur championnat) peuvent rêver à l’exploit face à une formation seulement 14e et relégable dans laquelle évolue plusieurs ex-joueurs de Fleury (Bovis, Chabernaud, Lapouge, Sanches, Veldeman). Il y a un an, ils en étaient passés tout près contre les Lusitanos Saint-Maur (N2, 0-1). « On a 10 % de chances de se qualifier », estime Foued Mabrouk, le co-entraîneur yerrois.

Pensionnaires de Régional 3, Igny, qui recevra Melun au stade des Bois Brûlés, et Tremplin Foot, qui se rendra à Claye-Souilly, ce dimanche (14h30), auront fort à faire mais une performance des deux clubs essonniens n’est pas exclure sur 90 voire 120 minutes où à l’issue des tirs au but. Les Ignyssois (7es avec un match en retard) viennent de décrocher leur premier succès de la saison en championnat au terme d’un match fou contre la réserve des Lilas (4-3) comme les Melunais (10es du groupe B de R1), et ce après trois défaites de rang. Les Clayois, 3es de la poule C de R2 avec deux victoires, un nul et une défaite, affichent toutefois un meilleur bilan que les Corbeil-Essonnois (7es avec un succès, deux nuls et une défaite).

Samedi (18h), l’US Grigny (8e du groupe A de R2) défiera l’entente Sannois/Saint-Gratien (14e de National) au parc des sports. « On a eu le tirage au sort le plus dur qui soit », regrette Mamadou Dilu-Diop, l’entraîneur, qui aurait bien aimé un adversaire plus abordable pour espérer se hisser à nouveau au 6e tour comme l’an dernier. « Ça fait trois ans de suite qu’on se retrouve au 5e tour. C’est déjà une belle performance pour un club comme le nôtre », se félicite Aziz Ndiaye, le directeur général du club.

Un peu plus tôt dans la journée (15h), Les Ulis recevra Aubervilliers au stade Jean-Marc Salinier pour un duel entre clubs de N3. Une rencontre indécise comme celle qui opposera Vincennes (R1) à Viry-Chatillon (R1) dimanche (14h30). Fleury (N2) sera en déplacement à Conflans-Sainte-Honorine (R1) alors que Sainte-Geneviève (N2), qui a bénéficié du tirage le plus clément des neuf rescapés essonniens, se rendra à Vaux-le-Pénil (D1 Seine-et-Marne).

Aymeric Fourel

LAISSER UNE RÉPONSE