2e édition du Festival cinéma, justice et citoyenneté en Essonne

2e édition du Festival cinéma, justice et citoyenneté en Essonne

0
PARTAGER
Le code pénal de la justice française.

Ce festival organisé conjointement par le conseil départemental de l’accès au droit de l’Essonne, la préfecture de l’Essonne, le Conseil départemental de l’Essonne, l’association Justice et Ville, la direction des services départementaux de l’Éducation nationale, la Protection Judiciaire de la Jeunesse et le Barreau de l’Essonne aura lieu du lundi 9 au jeudi 12 avril prochain.

Le thème de cette édition sera le doute judiciaire. En effet, si la présomption d’innocence est le principe le plus connu de la justice en France, le bénéfice du doute est également l’un des  principes généraux de procédure pénale dans notre Etat de droit.

Des lycéens issues de de classes situées dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville du département assisteront donc à plusieurs projections de film au cinéma Les Cinoches à Ris-Orangis.

Parmi les films au programme, Garde à vue de Claude Miller (1981), Présumé coupable de Vincent Garenq (2011) et l’Affaire Dominici de Claude Bernard-Aubert (1972). A l’issue des projections, des débats juridiques seront menés par des magistrats, avocats, policiers, la Protection Judiciaire de la Jeunesse et l’association Justice et ville,
permettant ainsi d’aborder notamment le doute en matière judiciaire.

L’occasion de rappeler et d’expliquer, qu’en France dans les tribunaux si une incertitude persiste sur les faits objet des poursuites, ou sur la réalisation des conditions de l’infraction, ou encore sur la participation des personnes mises en cause, celles-ci bénéficient du bénéfice du doute.

LAISSER UNE RÉPONSE