Les agriculteurs essonniens Oz les robots

Les agriculteurs essonniens Oz les robots

0
PARTAGER
Démonstration du robot Oz sur l'exploitation Dallier à Châtignonville.

Une exploitation maraîchère de Châtignonville va expérimenter l’utilisation d’un robot désherbeur.

Quand on parle de nouvelles technologies ou de drones, ce n’est pas forcément l’activité agricole qui vient en premier à l’esprit. Et pourtant, aujourd’hui, l’évolution technologique peut offrir des applications intéressantes dans ce domaine. Car pourquoi les gestes faits par les hommes depuis des siècles ne pourraient-ils pas être exécutés par un robot ?

Ainsi, la famille Dallier va expérimenter sur son exploitation maraîchère l’utilisation d’un robot désherbeur. Oz, car tel est le nom de ce robot, va donc être testé à Châtignonville en Essonne grâce à une convention signée entre les Chambres d’agriculture d’Ile-de-France et le Conseil régional d’Ile-de-France. Oz, développé par l’entreprise toulousaine Naïo Technologies, est entièrement autonome.

« Le robot est guidé par caméra et laser. Il passe entre les rangs à une vitesse de 1,5 km/h et il a une autonomie de 4 à 10h selon les modèles de batterie », explique le technicien de Naïo Technologies. Il est aussi équipé d’une carte SIM pour envoyer des textos lorsqu’il a fini son travail ou s’il rencontre un problème.

Un robot pour réduire la pénibilité du travail

L’intérêt, c’est de faire faire par une machine l’une des tâches les plus rébarbatives du maraîchage. C’est aussi un moyen de diminuer les risques pour les personnes travaillant sur les exploitations. « C’est une solution mécanique qui vient en complément ou en remplacement d’une solution chimique. Il permet aussi de diminuer les risques d’apparition des troubles musculo-squelettiques, puisqu’il peut porter jusqu’à 80 kg et tracter une charge de 130 kg », ajoute le technicien…

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 18 mai.

LAISSER UNE RÉPONSE